/news/consumer
Navigation

Elle veut son jeu affiché à 12,99$ qui valait 129,99$

Sarah Malette
Photo stéphan dussault Sarah Malette, de Pointe-aux-Trembles, a appris cinq jours après avoir acheté le «centre d’escalade pliable» de Little Tikes que Sears la remboursait sans lui livrer le produit. «Ils ne m’ont même pas expliqué pourquoi. Vraiment, ça ne se fait pas», dit-elle.

Coup d'oeil sur cet article

Une virgule mal placée au prix d’un jeu sur le site web de Sears fait rager des centaines de consommateurs québécois.

Le 29 janvier dernier, Sarah Malette était tout heureuse d’avoir déniché ce «centre d’escalade» pour sa fille Alicia sur le site web de Sears. Sa fille a beau n’avoir que six mois, elle n’allait pas laisser passer ce prix extraordinaire de 12,99 $ pour un jeu valant plus de 100 $. Elle l’a alors acheté en se disant qu’elle l’entreposerait pour le lui installer plus tard.

Sarah Malette
Stéphan Dussault / JdeM

Alicia n’en profitera jamais puisque cinq jours plus tard, Sears lui a annoncé sans plus d’explication que sa commande est annulée.

«Il a fallu que je fasse des recherches sur le web pour comprendre que Sears s’était trompé de prix et que c’était pour ça qu’ils annulaient ma commande. Mais on doit honorer le prix affiché, c’est la loi. C’est une question de principe», dit-elle.

Sarah Malette est loin d’être la seule. Ce prix imbattable est demeuré sur le site web de Sears pendant plusieurs heures avant d’être remplacé par celui de 129,99 $, de sorte que des centaines de Québécois ont voulu profiter de l’aubaine.

Plusieurs d’entre eux disent même avoir appelé Sears avant l’achat pour s’assurer qu’il s’agissait du bon prix.

Malika Zaïd
Sarah Malette
Photo Facebook

Page Facebook

Un mouvement spontané s’est rapidement mis en place sur le web. Malika Zaïd a créé la page Facebook «Maman Sears Deal» pour dénoncer la situation. Hier, plus de 1400 «J’aime» avaient été envoyés.

«On espère que la puissance des médias sociaux va renverser la situation», dit la femme de l’Outaouais.

Une pétition a aussi été créée, exigeant que Sears honore le prix affiché. Plus de 1600 signatures étaient apposées hier.

Mais chez Sears, on refuse de livrer à ce prix. On plaide la bonne foi, affirmant avoir simplement placé la virgule au mauvais endroit sur le site web.

«Sears fait preuve de bonne volonté en honorant de nombreuses erreurs de prix. Cependant, cette erreur précise était exceptionnelle», dit Vincent Power, de Sears Canada.

Sarah Malette
Stéphan Dussault / JdeM

Allié de poids

Mais tous ces acheteurs frustrés ont un allié de poids.

«Nos avocats croient que le commerçant doit honorer le prix affiché», dit Charles Tanguay, de l’Office de la protection du consommateur (OPC).

Sur son site web, le commerçant se donne pourtant la possibilité d’annuler ce type de commande.

«Sears se réserve le droit de refuser ou d’annuler les commandes contenant une erreur, une inexactitude ou une omission, que la commande ait été ou non transmise, confirmée et portée à votre carte de crédit», écrit le détaillant.

«L’argument de l’erreur n’est pas retenu par l’OPC», assure Charles Tanguay.

Surtout que Walmart offrait le même jeu à 48 $ la semaine dernière. Un prix qui a tenu le coup, lui.

Little Tikes
Sarah Malette
Courtoisie