/news/currentevents
Navigation

La benne relevée d'un camion provoque l'effondrement d'une passerelle sur la route 132

Coup d'oeil sur cet article

Le pire a été évité hier lorsqu’une partie d’une passerelle piétonne s’est écroulée sur la route 132 à Longueuil après avoir été frappée par un camion, selon les policiers.

«Heureusement qu’il n’y avait personne sur le passage piéton [qui est fermé à cette période de l’année]», a laissé tomber, soulagé, Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

Photo ERIK PETERS

Selon les tout premiers éléments d’enquête, la partie surélevée d’un camion aurait percuté le dessous de la structure enjambant la route 132, vers 20 h, hier soir. La passerelle a été sectionnée et tout un pan s’est écroulé.

Il s’agit d’une passerelle située à proximité du boulevard Roland-Therrien. La route qui longe le fleuve a été fermée dans les deux sens. D’importants bouchons de circulation étaient constatés dans le secteur de l’effondrement.

Les voitures coincées ont été évacuées par les policiers.

GEN-camion viaduc
Photo ERIK PETERS

Tant le conducteur du camion impliqué qu’une automobiliste, dont la voiture a reçu des débris, ont été traités pour choc nerveux.

Dans les circonstances, «c’est une chance», selon M. Denis. En effet, le trou béant causé par l’effondrement laisse effectivement penser que le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd.

Le reste détruit

La portion de la passerelle toujours debout devra être détruite, a annoncé le ministère des Transports du Québec (MTQ) hier soir. Les débris seront déblayés le plus rapidement possible, assure-t-on.

D’ailleurs, les travaux ont été entamés dès la nuit dernière. L’objectif est de rouvrir la route 132 dès ce matin.

Toutefois, au moment de mettre sous presse, on ne savait toujours pas si les automobilistes pourraient emprunter cette voie pour se rendre au travail ce matin ou trouver un chemin alternatif.

Dans tous les cas, «la priorité, c’est de rétablir la circulation sur la route 132 vers le pont Jacques-Cartier pour demain matin [aujourd’hui]», a martelé la mairesse Caroline St-Hilaire sur place.

Enquête en cours

Photo Félix Séguin

Du côté de la SQ, l’enquête n’était pas terminée. Le chauffeur du camion en question sera rapidement rencontré par les policiers.

Jean-François, conducteur d’une dépanneuse qui était sur place, a expliqué à TVA Nouvelles qu’il ne fait pas de doute que le camion-benne est à l’origine de l’accident. «J’ai constaté que le mât hydraulique de déchargement de la benne était levé, a-t-il confié. Il est clair que le camion a percuté la passerelle.»

– Avec l’Agence QMI