/investigations/finance
Navigation

En séminaire sous les tropiques

Quatre dirigeants de la Commission scolaire Kativik se sont rendus à Hawaï pour un total de 23 000 $

Coup d'oeil sur cet article

En pleine période d’austérité, la Commission scolaire Kativik a déboursé près de 23 000 $ pour envoyer quatre de ses dirigeants sous le soleil d’Hawaï afin de participer à un forum sur la culture et l’éducation en milieu autochtone.

La Conférence mondiale des peuples autochtones en éducation s’est déroulée à Honolulu du 17 au 24 mai 2014. Le commissaire Thomassie Mangiuk s’y est rendu en compagnie de la directrice générale adjointe Rita Novalinga, de la secrétaire générale Harriet Keleutak et de la directrice adjointe des services éducatifs Qiallak Qumaaluk. La Commission scolaire Kativik regroupe 3300 élèves inuits dans le Nord-du-Québec.

L’événement s’est tenu au chic Pacific Beach Hotel à Honolulu dont les chambres et balcons donnent sur les eaux turquoise de la plage Waikiki, l’une des plus célèbres au monde, semble-t-il. «Ils se paient des voyages de luxe sur le dos des contribuables, ça me scandalise», rage le député Jean-François Roberge de la Coalition avenir Québec.

Taux de décrochage de 73 %

La CAQ et Le Journal ont obtenu confirmation de ce voyage par la voie de la Loi d’accès à l’information. Le député de Chambly soutient que cette dépense est inacceptable, particulièrement dans une commission scolaire où le taux de décrochage est de 73 %, le plus élevé au Québec. Les chances que les élèves bénéficient de cette dépense sont nulles, estime-t-il.

«C’est de l’argent qui devrait aller aux jeunes. Il faudrait l’investir en travail social, en orthophonie, en soutien aux enseignants qui vivent une réalité complexe. Il y a de la détresse sociale dans le Nord», plaide M. Roberge.

600 ateliers de discussion

La Conférence mondiale des peuples autochtones avait au programme près de 600 ateliers de discussion étalés sur cinq journées. Plusieurs de ces ateliers étaient animés par des universités et des collèges canadiens. En voici quelques-uns: «Créer un sentiment d’appartenance chez les étudiants autochtones dans une grande université canadienne», «Race fière», «Adopter l’éducation pour les autochtones dans les collèges québécois», «Chasser et pêcher avec les mathématiques».

La Commission scolaire Kativik se défend d’avoir mal dépensé les 23 000 $ en envoyant ses quatre dirigeants dans un endroit plus propice aux vacances qu’à la recherche de solutions au décrochage scolaire. «Ce fut un bon investissement parce qu’ils ont participé à des ateliers avec d’autres autochtones», a plaidé la porte-parole de la Commission scolaire, Kau Djak.

Questionnée au sujet des bénéfices que peuvent en tirer les élèves, Mme Kau Djak a indiqué qu’elle n’en savait encore rien. «Nous ne savons pas quel usage nous ferons de ces ateliers. Nous aurons l’information éventuellement.»

 


Autres formations données sous le soleil pour les dirigeants scolaires

Début 2010, sept directeurs d’écoles sont allés perfectionner leur leadership en République dominicaine, un endroit de prédilection pour la détente et les vacances. Une facture de 21 000 $.

Un an plus tard, quatre autres directeurs d’écoles sont envoyés à Hawaï en perfectionnement hivernal, au milieu de l’année scolaire; 10 000 $ en fonds publics.

En 2009, le commissaire Paul Trottier, de la Commission scolaire de Montréal, n’a assisté qu’à 35 % des réunions du conseil des commissaires. Il a passé le reste de son temps ailleurs, notamment en Tunisie, au Cameroun, à Hong Kong et il a raconté ses voyages sur son blogue appelé Globe-Trottier.

Au printemps dernier, 150 patrons de commissions scolaires se sont réunis au chic château Montebello pour un congrès de perfectionnement. Une facture de 100 000 $.

 


Autres dépenses en 2014

La Commission scolaire Kativik a dépensé au moins 28 745 $ pour payer des consultants venus s’adresser aux commissaires

Les 15 et 16 décembre 2014, 15 commissaires, trois membres de la direction et une traductrice ont reçu une formation sur les rôles et responsabilités des nouveaux commissaires. La présence du consultant venu de Colombie-Britanique a coûté 14 187 $

La Commission scolaire Kativik reçoit tout son financement, 100 millions $, du Trésor public québécois.

 

Le Pacific Beach Hotel

  • donne sur les eaux turquoise de la plage Waikiki, l’une des plus célèbres au monde:
  • 839 chambres au paradis du surf
  • piscine et spa sur les étages
  • situé à proximité du site historique de Pearl Harbor, du Arizona Memorial et du Byodo-in temple
  • terrains de tennis et de golf proximité
  • possibilité de s’adonner à la plongée sous-marine
  • centre d’entraînement
 

Voici la ventilation des dépenses liées au voyage à Hawaï

Inscription: 3130 $

Hôtel: 9130 $

Avion: 7312 $

Repas: 3306 $

Total: 22 878 $