/entertainment
Navigation

AC/DC sur les plaines d'Abraham et au Stade olympique en août

AC/DC sur les plaines d'Abraham et au Stade olympique en août
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’ouragan AC/DC va déferler sur le Québec à la fin du mois d’août. Le célèbre groupe australien fera pleuvoir ses décibels sur les plaines d’Abraham et au Stade olympique, où il pourrait chanter ses hits devant plus de 110 000 personnes.

Le retour au Québec de AC/DC, qui faisait l’objet de vives spéculations depuis la sortie de l’album Rock or Bust, a été confirmé par evenko et le Festival d’été, hier matin.

Les rockeurs sexagénaires érigeront d’abord leur imposante scène de tournée sur les plaines d’Abraham, le 28 août, pour ce qui sera leur premier concert dans la capitale en 15 ans.

Produit conjointement par le FEQ, evenko et Live Nation, il s’agira du premier show avec billetterie sur les Plaines depuis ceux de Céline Dion et Paul McCartney, en 2013.

«Nous avons tenté de les avoir durant les dates du festival, mais ils sont en Europe à ce moment. Nous avons donc saisi l’opportunité de les présenter durant la portion nord-américaine de leur tournée», a fait savoir le directeur de la programmation du FEQ, Louis Bellavance.

Retour au stade

Trois jours plus tard, AC/DC renouera avec le Stade olympique, là où il avait fait hurler près de 53 000 personnes, en août 2009. Selon Christine Montreuil, d’evenko, la configuration du stade n’est pas encore établie pour le concert, mais on prévoit offrir plus de 50 000 billets lors de la mise en vente, le 16février.

Si on ajoute les 60 000 places qui seront offertes le même jour à Québec, ce sont donc 110 000 Québécois qui pourraient voir AC/DC. Il n’est pas exclu que des billets supplémentaires soient mis en vente, mais, pour l’instant, le Festival d’été préfère parler d’une capacité maximale de 60 000 spectateurs.

À Montréal, il sera possible de voir AC/DC pour moins de 100 $, alors que les places se détailleront entre 90 $ et 144,50 $. Sur les Plaines, les fans du groupe devront débourser 114,50 $ en admission générale ou 146,50 $ pour l’un des 15 000 billets disponibles dans la zone avant-scène.

La tournée nord-américaine de AC/DC s’arrêtera aussi à la Côte magnétique de Moncton et au stade TD Place, d’Ottawa. Sept des 13 concerts en Amérique auront lieu au Canada.

Le quintette que verront les Québécois sera différent de celui de la tournée Black Ice, en 2009. Le chanteur Brian Johnson, le guitariste Angus Young et le bassiste Cliff Williams sont toujours de la partie. Mais le guitariste Malcolm Young, gravement malade, et le batteur Phil Rudd, accusé de délits criminels, ont cédé leur place à Stevie Young (le neveu d’Angus et Malcolm) et Chris Slade.


 

Des shows au Québec depuis 35 ans

Le Québec fait partie de l’itinéraire de tournée de AC/DC depuis au moins 35 ans. Au fil des ans, la formation australienne s’est arrêtée près d’une dizaine de fois à Montréal et Québec pour interpréter ses grands succès Back In Black, Highway To Hell et Thunderstruck.

Montréal

À cinq reprises, AC/DC a joué au Forum de Montréal, de 1980 à 1996, selon les données fournies au Journal par evenko. Après un arrêt au Centre Molson, en août 2000, le groupe a été neuf ans sans s’arrêter dans la Métropole. Il s’est fait pardonner cette longue absence de belle façon en faisant sauter le toit du Stade olympique, le 8 août 2009, pour le plus grand bonheur de près de 53 000 admirateurs.

Québec 

La capitale n’a pas été aussi choyée. Le Colisée n’a figuré que deux fois à l’itinéraire de tournée de AC/DC: le 5 septembre 1988 et le 14 août 2000. Les concerts n’avaient pas fait salle comble. «Ils avaient attiré de bonnes foules, mais chaque fois, il est resté des billets», se rappelle le promoteur Michel Brazeau.