/lifestyle/hangout
Navigation

10 conseils pour ne pas rater son premier rendez-vous

Coup d'oeil sur cet article

Même les célibataires les plus endurcis peuvent profiter de la Saint-Valentin pour dénicher la perle rare. Comment s’y prendre pour que votre première rencontre mène à un deuxième rendez-vous? Nul doute, la première impression demeure primordiale. Mais il ne faudrait pas négliger l’étiquette la plus élémentaire. Voici dix conseils qui pourraient vous être fort utiles.

 

1. Soyez authentique

Illustration Christine Lemus

La règle d’or est – et demeurera toujours – l’authenticité. Mais il s’agit d’une notion complexe en soi, car qui peut se vanter d’être 100 % authentique 100 % du temps?

«Il ne faut pas se donner le rôle d’un personnage qu’on n’est pas en réalité, explique Line Lavoie, formatrice et consultante en étiquette et protocole au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il faut être franc et ne pas faire d’“accroire”. Il ne faut pas essayer de changer sa façon de parler ou son accent, bref, ne pas donner une fausse image de soi et induire l’autre en erreur.»

Lors d’un premier rendez-vous, il est impossible de savoir comment l’autre nous perçoit réellement.

«La règle à suivre est donc la suivante: partez avec l’idée que vous n’avez aucun contrôle sur la façon dont vous serez perçu, et sachez vivre avec cette grande incertitude!» poursuit Vincent Paris, professeur de sociologie au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu et spécialiste de l’intimité amoureuse.

En ce sens, il faut choisir des vêtements et une coiffure à notre image, dans le but d’aborder cette première rencontre avec confiance et assurance.

 


2. Nettoyer votre profil Facebook

Illustration Christine Lemus

Quoi de plus révélateur qu’un compte Facebook? Tenez-vous-le pour dit, votre date risque fort bien de scruter votre profil à la loupe avant votre premier rendez-vous... ou immédiatement après.

«Tout est ouvert, notre image est publique maintenant», met en garde Line Lavoie, spécialiste en étiquette et protocole.

Il est donc grand temps de faire un peu de ménage et d’éliminer ces 14 photos de vous en maillot de bain sur la plage ou (pire encore!) en sous-vêtements.

«C’est certain que si on met seulement des images de party, l’autre peut analyser ça de la façon qu’il ou elle veut. De ce fait, si on ne fait pas de ménage avant, on va peut-être avoir des explications à donner», poursuit Mme Lavoie.

Une page Facebook propre et bien tenue permet d’éviter les sujets trop personnels.

 


3. Soyez galant

Illustration Christine Lemus

La galanterie a du bon lors d’un premier rendez-vous. Dans les années 60, les hommes ouvraient la portière aux dames, les déposaient à la porte avant d’aller garer la voiture, les aidaient à enfiler leur manteau et leur baisaient la main en signe d’affection.

«Quelle femme n’aime pas les hommes galants? La galanterie ne sera jamais dépassée et elle n’a de limite que la tolérance de l’autre», dit Danielle Roberge, consultante en étiquette et protocole à Québec.

«La galanterie fait toujours plaisir quand elle est bien faite. Ce que les gens n’aiment pas, c’est l’excès, alors dosons! Les femmes apprécient les petites attentions», dit Line Lavoie, consultante en étiquette.

 


4. L’alcool avec modération

Illustration Christine Lemus

C’est prouvé, l’alcool a le pouvoir d’éliminer nos inhibitions, mais un excès est si vite arrivé... Il est donc nécessaire de connaître ses limites et de ne pas les dépasser, pour éviter toute situation embarrassante. Buvez intelligemment!

 


5. Qui paie la facture ?

Illustration Christine Lemus

Même en 2015, la question demeure épineuse: est-ce à l’homme de payer la facture lors du premier rancard? Les avis sont partagés et aucune bonne réponse ne semble exister, mais Line Lavoie, spécialiste de l’étiquette, propose une solution plus que sensée.

«Que l’on soit en affaire ou en amour, c’est la personne qui invite qui doit payer, explique-t-elle, à moins que l’on se soit entendu dès le départ que chacun paie la facture. Les deux possibilités peuvent se faire, mais mieux vaut s’en parler avant pour éviter toute forme de malentendu.»

«Trop insister pour payer la facture peut laisser croire à l’autre que vous êtes contrôlant, poursuit le sociologue Vincent Paris. Au contraire, laisser l’autre payer la facture sans discussion peut démontrer que vous manquez de fougue ou d’autonomie. Mon conseil: laissez-vous guider par le moment et, surtout, évitez de passer trop de temps à négocier sur la facture. L’argent ne forme pas les couples, mais il peut facilement les briser!»

Chose certaine, l’argent ne sert pas à garantir l’authenticité d’un sentiment, alors ne vous laissez pas berner.

 


6. Ne monopolisez pas la conversation

Illustration Christine Lemus

La conversation est un art qui se perd. Lors d’un premier rendez-vous, elle devrait d’abord servir à découvrir l’autre. Pas à se le mettre à dos.

Pourquoi risquer de créer des tensions et de transformer ce premier rendez-vous en face-à-face musclé? Vos récits de voyage, plans futurs et critiques personnelles de films sont des avenues sécuritaires à emprunter.

Par contre, la politique et la religion sont des sujets à éviter.

Évitez aussi (pour ne pas dire à tout prix!) d’aborder le sujet de vos ex et de votre tableau de chasse bien rempli... ou quasi vide. Dans un cas comme dans l’autre, l’information pourrait être mal perçue.

 


7. Baiser profond ou bisou discret ?

Illustration Christine Lemus

Près de quatre hommes sur cinq croient qu’un premier rendez-vous réussi doit se terminer par un french kiss, tandis que 35 % des femmes estiment que ce n’est pas nécessaire, selon une étude sur les premiers rendez-vous du site de rencontres Match.com auprès de 5000 célibataires et de 1000 couples mariés.

«Ça dépend toujours de la personne. Passer au lit le premier soir n’est pas souhaitable, mais embrasser, en 2015, ce n’est pas dramatique et je ne pense pas que ce soit aller trop loin. En fait, il faut y aller selon ce qu’on ressent», propose Danielle Roberge, consultante en étiquette à Québec.

 


8. Fini la règle des 3 jours

Illustration Christine Lemus

Une règle non écrite semble faire loi depuis quelques années, soit celle d’attendre trois jours avant de relancer notre prétendant(e) après une première date. Honte à celui ou celle à l’origine de cette règle qui a causé bien des soucis à bon nombre de célibataires. Fini la torture! Que ce soit par téléphone, SMS ou par email, votre date mérite une relance ou du moins un remerciement dès le lendemain.

«L’idéal serait d’envoyer un petit mot de remerciement le lendemain et de relancer une deuxième activité quelques jours plus tard», selon la spécialiste de l’étiquette amoureuse Line Lavoie.

 


9. Fermez votre cellulaire

Illustration Christine Lemus

Lorsqu’on rencontre une personne pour la toute première fois, de grâce, on éteint son téléphone cellulaire.

«À part si tu es un médecin de garde, le cellulaire n’a aucune utilité et ne fait gagner aucun point. À l’inverse, ça manque vraiment de classe. Ainsi, au premier rendez-vous, on éteint le téléphone portable directement en entrant au restaurant», conseille Danielle Roberge, formatrice agréée, conférencière et consultante en étiquette et protocole à Québec.

 


10. Soyez résolument moderne

Illustration Christine Lemus

Les choses ont bien changé au cours des dernières années. Jadis, les rencontres se faisaient par l’entremise d’un parent, d’un ami ou d’un collègue de travail. Le réseau rapproché était donc primordial. Aujourd’hui, le réseau est virtuel et s’étend à toute la planète.

«Avant, tu rencontrais quelqu’un de ta paroisse, à la danse ou sur le perron de l’église, donc c’était quelqu’un élevé dans ton milieu selon les mêmes valeurs. Aujourd’hui, on a accès à différentes cultures, différentes éducations. À Montréal, par exemple, c’est très multiculturel, alors les options se multiplient, mais l’abondance n’est pas un gage de facilité», considère la spécialiste de l’étiquette Line Lavoie.

Lors d’un premier rendez-vous, les questions demeurent les mêmes: est-ce la bonne personne? L’autre est-il sérieux et prêt à l’engagement? Ou veut-il simplement s’amuser pour un soir?

«La liberté d’aujourd’hui a ses contraintes et ses inconvénients: l’amour est un siège potentiellement éjectable!» dit le sociologue Vincent Paris.

Au final, il n’existe aucun manuel de survie pour les premiers rendez-vous. Il suffit de suivre son instinct. Gardez l’œil ouvert!