/lifestyle/techno
Navigation

La grande séduction du Hi-Fi

Coup d'oeil sur cet article

Ça fait des années que l'industrie musicale tente de reprendre le contrôle de la technologie numérique. Les services de webdiffusion par abonnement sont définitivement l'avenue privilégiée par la plupart des grands joueurs. Pour se démarquer, certains commencent à proposer des débits de plus haute qualité, à un prix encore trop élevé pour valoir la peine.

Tidal
Photo courtoisie

Les premiers services de musique numérique hi-fi font lentement leur apparition au Canada et le plus connu du genre est pour le moment le service Tidal. Cela dit, on le connaît surtout parce qu'à la fin janvier, le rappeur américain Jay-Z a annoncé son intention de racheter la société suédoise Aspiro, créateur de Tidal, pour 56 millions de dollars US.

La logique est simple: les internautes aiment les radios internet gratuites qui jouent de la publicité de temps en temps, et la plupart ne juge pas utile de payer chaque mois simplement pour faire disparaître ces pubs. Ils n'ont pas tort.

En offrant un débit sonore de haute fidélité dans le format FLAC 16-bit, Tidal est en mesure d'offrir quelque 25 millions de chansons, tous genres confondus, dans un format comparable à un enregistrement sur CD.

Les propriétaires d'une chaîne stéréo de bonne qualité peuvent donc maximiser leur équipement en faisant jouer de la musique dont le niveau de qualité est maximal. Même si ça ne s'entend pas toujours: comparez les divers services et vous remarquerez que l'ouïe humaine peut généralement se satisfaire de moins.

Cela dit, côté polyvalence, Tidal est offert en version web, et sous forme d'une application qui s'installe sur les appareils Android, iOS et Windows Phone.

Choix abondant

Ça couvre pas mal tout le marché. Au tournant des Fêtes, la société Sonos, qui vend des appareils audio branchés pour la maison, a également intégré Tidal à sa liste de services musicaux compatibles.

C'est une combinaison qui fait mouche: 25 millions de chansons en format hi-fi qu'on peut écouter sur le pouce ou télécharger pour écouter ultérieurement, ça signifie qu'on peut retrouver ses classiques préférés, ou qu'on peut aussi mettre la main sur les plus récents albums des artistes les plus en vogue du moment.

Sonos
Photo courtoisie
Photo courtoisie

 

Pour ajouter un peu de vivant dans l'expérience, les gens derrière Tidal proposent chaque semaine de nouvelles listes de lecture ciblant des genres précis, des tendances du moment ou même des régions de la planète reconnues pour leur style musical particulier.

Bref, c'est assez complet, et ça a intérêt à l'être, car Tidal demande 20 dollars par mois à ses abonnés, ce qui est plus du double de ce que coûtent Rdio et Spotify, des services concurrents (mais pas encore en version hi-fi). Est-ce que la musique hi-fi vaut ce prix? Pour les inconditionnels, sans doute. Pour les autres, il y a toujours les services concurrents gratuits...

Deezer Elite
Photo courtoisie

Deezer est un autre service de musique en webdiffusion qui tente la grande séduction hi-fi avec son service Elite, qui sera désormais disponible partout dans le monde, y compris au Canada (il était exclusif au marché américain jusque-là).

C'est une bonne nouvelle pour les amateurs de musique en haute fidélité, mais juste à moitié, puisque ce service est exclusif aux lecteurs de la marque Sonos.

Ça finit par coûter cher: le diminutif Sonos Play 1, la plus abordable des enceintes connectées Sonos, affiche un prix de détail de 220 dollars. Plus les 20 dollars par mois qu'il en coûte pour s'offrir le service Elite de Deezer (ou 120 dollars pour une année entière).

Le hic avec cette formule est que malgré l'accès à une médiathèque comptant quelque 35 millions de chansons, offertes en un format FLAC 16-bit de qualité comparable à celle d'un CD, la valeur ajoutée est difficile à discerner: la différence sonore entre un flux MP3 de moyennement bonne qualité et du FLAC est complètement perdue quand on ne se sert que d'une petite enceinte comme le Play 1 de Sonos. Au moins, Deezer l'offre à la moitié du prix de Tidal, ce qui convaincra peut-être certains clients de Rdio de passer à la haute fidélité.

Chose sûre, on sent un mouvement de fond dans le marché vers une qualité sonore relevée. Peut-être Apple fera-t-elle aussi le saut en revampant le service Beats Audio, comme le veut la rumeur... et plus il y aura de concurrence, plus les prix baisseront. Ça commencera alors à valoir un peu plus la peine.