/lifestyle/food
Navigation

Encore l’espace Cellier

Coup d'oeil sur cet article

Ouais, l’espace Cellier. Pas mal accrocheur, finalement, cette pub. Toujours est-il qu’une quinzaine de nouveaux produits viennent d’y faire leur apparition.

Je parle bien sûr ici du magazine Cellier du mois de février, dédié en partie aux Québécois qui font du vin, ailleurs dans le monde.

Comme d’habitude la presse spécialisée a goûté ces vins et voici, donc, ceux qui m’ont semblé les plus intéressants.


♦ Albarino 2013 Paco & Lola, Rias-Baixas (18,30 $): nez simple, mais agréable; bouche coulante, plaisante, facile à boire; un bon vin blanc de soif vendu à bon prix.


♦ Moraza Tinto Joven 2013, Rioja, Bodegas Moraza (17,85 $): à l’aveugle, avec ses belles notes épicées, puis de goudron et de réglisse, on aurait pu être dans le Rhône. Plutôt légér, frais et digeste, d’une parfaite netteté, c’est à mon sens un des bons rapports qualité-prix du lot. Le Québécois Patricio Brongo, ancien employé de la SAQ puis des cidres de glace Cryomalus, s’est joint à la bodega il y a environ deux ans. Bravo!


♦ Apriori 2013, Proprietary Red, Napa Valley, Patrice Breton (24,55 $): au nez, on sent les épices du bois, et quelque chose qui rappelle l’armoire de chêne; le vin a du corps, la structure tannique est apparente, mais généreusement enrobée par un fruit de qualité; le vin a un petit côté rustique que j’aime bien; décidément, cet assemblage de Cabernet sauvignon (61 %), de Malbec (23 %) complété par un peu de Petite Syrah, de Cabernet franc et de Zinfandel a de la personnalité. Une belle réussite de Patrice Breton, un Montréalais qui s’est établi dans la Napa en 2003.


♦ Les Pélerins de Lafon-Rochet 2010, Saint-Estèphe (39,50 $): second vin du Château Lafon-Rochet, cette cuvée a des accents minéraux au nez, comme de cailloux mouillés avec des nuances florales; un très joli nez. La bouche suit, relativement souple et fondue, bien que la structure tannique soit encore ferme. Il a de quoi vieillir encore un peu. De tous les bordeaux proposés dans ce numéro de Cellier, c’est à mon sens le plus satisfaisant.


♦ El Grand Bonhomme 2012, Castilla Y Leon, Les Vins Bonhomme (29,40 $): nez moka-torréfaction; en bouche aussi, une bouche encore marquée par son élevage; les tannins sont un brin rugueux, mais le vin a de la substance, du nerf, de la personnalité et je l’imagine donner sa pleine mesure sur un barbecue. C’est aussi une Québécoise, Nathalie Bonhomme, qui signe ce vin. Cette cuvée est faite exclusivement pour le Québec.


♦ La Bastide Blanche 2011, Bandol (29,25 $): nez simple, mais avec quelque chose qui pour moi rappelle, oserais-je dire, le poulailler, comme ça arrive souvent avec le Mourvèdre. La bouche, en dépit du gabarit du vin, a de la fraîcheur, de la droiture. C’est un vin solide, un vin de caractère, à boire idéalement à table, comme sur un gigot d’agneau.


Complément

En complément de programme, comme on disait dans le temps au cinéma, ces deux vins qui n’ont rien à voir avec Cellier.

♦ Campo Viejo 2008 Reserva, Rioja (19,95 $): ce n’est pas tout le monde qui aime les vins espagnols. Moi si. Sur des grillades de porc, c’est gagnant. Le nez est peu expressif, sinon qu’on y trouve des notes boisées. Un boisé qu’on retrouve aussi en bouche, à la façon des riojas traditionnels, avec des notes balsamiques bien appuyées. On l’oublie en cave pour encore deux à trois ans, sinon on le sert à table après l’avoir passé en carafe un bon deux heures avant le service.

♦ Petit Clos 2011, Cahors, Jean-Luc Baldès (19,95 $): très coloré, avec des nuances violacées, le vin est encore un jeune ado. Joli nez de malbec qui, pour moi, évoque l’encre; la bouche est solide, le grain est serré, et les tannins bien présents; une belle bouteille de moyenne garde à petit prix, qui devrait se révéler une belle surprise dans trois à cinq ans.

 


Vin plaisir

Pour offrir ou se faire plaisir

Photo courtoisie
 

Pactio 2010 [ ★★★½ | $$$ ]

  • Maremma Toscana Rosso, Fertuna,
  • 13,5 %, Italie
  • Type : vin rouge
  • Code : 11812071
  • Prix : 27,50 $

Maremma est situé au sud de la Toscane et, selon mon expérience, il arrive que les vins de cette région chauffent un peu les papilles. Rien de tel ici. La bouche est élancée et fraîche, les tannins fermes du sangiovese sont bien présents, évidemment, mais le fruit est beau et la texture est soyeuse. J’aime son port de tête qui est très élégant. Très bon rapport qualité-prix. À noter que ce vin est élaboré en collaboration avec le marquis Incisa della Rochetta (Sassicaia).

 


Albarino 2013 [ ★★½ | $$ ]
  • Paco & Lola, Rias-Baixas, 
  • 12,5 %, Espagne 
  • Prix : 18,30 $ 
  • Code : 12475353

Campo Viejo 2008 [ ★★½ | $$ ]
  • Reserva, Rioja, Bodegas Campo Viejo, 
  • 13,5 %, Espagne 
  • Prix : 19,95 $ 
  • Code : 11462446

Petit Clos 2011 [ ★★½ | $$ ]
  • Cahors, Jean-Luc Baldès, 
  • 13 %, France 
  • Prix : 19,95 $ 
  • Code : 10778967

Moraza Tinto Joven 2013 [ ★★★ | $$ ]
  • Rioja, Bodegas Moraza, 
  • 13,5 %, Espagne 
  • Prix : 17,85 $ 
  • Code : 12473825

Apriori 2013 [ ★★★ | $$$ ]
  • Proprietary Red, Napa Valley, Patrice Breton, 
  • 14,5%, États-Unis 
  • Prix : 24,55 $ 
  • Code : 12479338

El Grand Bonhomme 2012 [ ★★★ | $$$½ ]
  • Castilla Y Leon, Les Vins Bonhomme, 
  • 15,5 %, Espagne 
  • Prix : 29,40 $ 
  • Code : 12475281

Les Pélerins de Lafon-Rochet 2010 [ ★★★½ | $$$½ ]
  • Saint-Estèphe, Château Lafon-Rochet, 
  • 13 %, France 
  • Prix : 39,50 $ 
  • Code : 12478415

La Bastide Blanche 2011 [ ★★½ | $$$½ ]
  • Bandol, L eet M. Bronzo, 
  • 14,5 %, France 
  • Prix : 29,25 $ 
  • Code : 10887451