/news/currentevents
Navigation

Raïf Badawi, le film

Luc Côté et Patricio Henriquez étaient présents pour capter les images de la 10e vigile pour Raïf Badawi à Sherbrooke.
Photo Carmen Houde Luc Côté et Patricio Henriquez étaient présents pour capter les images de la 10e vigile pour Raïf Badawi à Sherbrooke.

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – Deux cinéastes engagés dans la défense des droits de l'homme préparent un documentaire sur la cause de Raïf Badawi, ce blogueur emprisonné en Arabie Saoudite depuis plus de 1000 jours.

Luc Côté et Patricio Henriquez étaient présents vendredi afin de capter des images de la 10e vigile pour Raïf Badawi devant l'Hôtel-de-ville de Sherbrooke, où sa femme s’est réfugiée. « J'ai eu l'occasion de produire deux petits films avec Mme Haidar et son fils Doudi pour Amnistie Internationale et je me suis attaché aux membres de cette famille si extraordinaire. J'ai été enthousiasmé par les réactions de Sherbrooke, c'est la première fois que je vois un mouvement de solidarité aussi grand pour une cause comme celle-là», a déclaré Luc Côté, qui avec son confrère Patricio Henriquez, a entrepris de produire un film documentaire sur la famille Haidar – Badawi.

Un film dans 2 ou 3 ans

Ce documentaire ne vise pas à relater l'actualité de la cause Badawi. Les cinéastes veulent présenter un regard différent, tourné vers Ensaf Haidar et ses enfants et vers les coulisses de la mobilisation pour la libération du blogueur saoudien qui a été condamné à 10 ans de prison, 1000 coups de fouet et 300 000$ d'amende pour son blogue. « C'est un film qui prendra 2 ou 3 ans à produire, on ne va pas changer le cours de l'action. Quand on fait un film, on ne sait jamais les réactions qu'il provoquera, mais on espère que celui-ci servira d'inspiration. Quand on voit les pancartes Je suis Raïf, ça donne des frissons», a ajouté Luc Côté.

Ce genre de film et de cause sont en plein dans les cordes de Luc Côté et Patricio Henriquez qui ont produits plusieurs films sur les droits humains dont, Vous n'aimez pas la vérité : 4 jours à Guantanamo, un documentaire sur l'emprisonnement du Canadien Omar Kadhr à la prison américaine de Guantanamo, à Cuba. Les deux cinéastes ont débuté le tournage dès à présent malgré qu'ils n'aient pas encore trouvé de financement. « On commence souvent comme ça dans le documentaire. Ça se passe en ce moment alors c'est nous qui finançons pour l'instant», a conclu Luc Côté.

Peu importe la conclusion de cette histoire, Luc Côté et Patricio Henriquez souhaitent par ce film témoigner du vaste mouvement de solidarité qui s'est grandement amplifié et mondialisé suite aux événements de Charlie Hebdo à Paris, alors qu'un représentant du gouvernement saoudien avait défilé pour défendre la liberté d'expression, le même jour où Raïf Badawi recevait les premiers 50 coups de fouet.