/lifestyle/psycho
Navigation

La longueur des doigts pourrait prédire l’attitude des hommes envers les femmes

Homme pensif
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Mesdames, vous feriez peut-être mieux de porter une attention toute particulière à l’annulaire de votre amoureux avant d’y glisser la bague qui unira vos destinées. La longueur de l’index et de l’annulaire d’un homme permet effectivement d’en apprendre beaucoup sur la manière dont il se comporte avec les femmes.

Mesdames, vous feriez peut-être mieux de porter attention à l’annulaire de votre amoureux avant d’y glisser une alliance. La longueur de l’index et de l’annulaire d’un homme permet effectivement d’en apprendre beaucoup sur la manière dont il se comporte avec les femmes.

C’est du moins ce que prétend une nouvelle étude de l’Université McGill.

Les résultats de l’étude ont montré que les hommes dont l’index est plus court que l’annulaire sont susceptibles d’être plus attentionnés et de moins s’obstiner avec les femmes que les hommes dont les deux doigts ont sensiblement la même longueur.

Mais comment en sont-ils arrivés à ces résultats?

Pour déterminer l’attitude qu’ont les hommes avec la gent féminine, les chercheurs se sont intéressés à l’indice de Manning, c’est-à-dire à la différence entre l’index et l’annulaire. Si une personne a un petit index et un long annulaire, l’indice est faible. À l’inverse, si l’index est long et l’annulaire est court, l’indice de Manning est élevé.

«Lorsqu’ils sont avec des femmes, les hommes avec un faible indice de Manning étaient plus susceptibles d’être à l’écoute, de sourire et de rire, d’accepter les compromis et de complimenter l’autre personne», a expliqué Debbie Moskowitz, l’auteure principale de la recherche.

De manière générale, l’index est généralement plus court que l’annulaire. La différence entre l’index et l’annulaire est beaucoup moins prononcée chez les femmes.

La différence de longueur entre ces deux doigts découlerait de la quantité d’hormones mâles, principalement la testostérone, à laquelle le fœtus a été exposé dans l’utérus. Plus l’indice est bas, plus faible a été l’exposition aux hormones androgènes.

«C’est fascinant de constater que des variations modérées d’hormones avant la naissance peuvent vraiment influencer les comportements à l’âge adulte», a souligné Simon Young, coauteur de la recherche.

Dans le cadre de l’étude, les participants ont dû, pendant une vingtaine de jours, inscrire dans un formulaire toutes leurs interactions avec des femmes de plus de cinq minutes. Les chercheurs ont par la suite classé les comportements des hommes dans deux catégories: agréables ou agressifs.

Selon les chercheurs, les hommes avec un indice de Manning faible ont eu environ trois fois plus de comportements jugés agréables que ceux avec un indice élevé. L’étude révèle que les hommes agissent de la même manière avec leur partenaire amoureuse et leurs amies et leurs collègues féminines.

Quel effet sur le nombre d’enfants?

Si les lignes de la main sont parfois utilisées pour prédire le nombre d’enfants que pourrait avoir une personne, il semble que la longueur des doigts puisse en révéler davantage. Une autre recherche a effectivement déjà démontré que les hommes avec un faible indice de Manning avaient plus d’enfants.

Le nombre d’enfants que les hommes ayant un faible indicent pourrait d’ailleurs découler directement de la relation qu’ils entretiennent avec leur conjointe. «Notre recherche révèle qu’ils ont des relations plus harmonieuses avec les femmes; ces comportements sont favorables à la formation et au maintien de relations avec les femmes», a expliqué Mme Moskowitz.

Par ailleurs, les chercheurs envisagent de se pencher prochainement sur l’impact qu’a l’indice de Manning sur l’esprit de compétition qu’entretiennent certains hommes entre eux.