/sports/others
Navigation

Une 2e victoire pour Maas

Laurie Blouin, de Stoneham, termine 6e en slopestyle devant ses partisans.

Coup d'oeil sur cet article

STONEHAM | Au lendemain de sa victoire en Big Air, la Néerlandaise Cheryl Maas a remis ça en remportant le slopestyle du Snowboard Jamboree, hier après-midi, à Stoneham.

Maas (95 points) a coiffé l’Américaine Jessika Jenson (90,50) et la Slovaque Klaudia Medlova (81,75).

«Pendant l’entraînement, ça n’a pas si bien été que ça. Mais en finale, dès que j’ai passé le premier saut, j’ai gagné beaucoup en confiance. Le reste de ma descente s’est très bien déroulé. Ça m’a donc bien préparée pour ma deuxième descente. D’ailleurs, celle-ci s’est encore mieux passée.

«Habituellement, on passe les rails d’abord et les sauts ensuite. Donc, après les sauts, j’ai dû garder ma concentration pour les rails. J’ai d’ailleurs évité d’être trop technique sur celles-ci. En arrivant à Québec, mon but était de monter sur le podium dans les deux épreuves. Gagner les deux est un gros bonus.»

Championne junior de 2013, la favorite locale Laurie Blouin a pris le sixième rang. «Ça s’est gâté un peu à ma dernière descente. Si celle-ci s’était bien déroulée, je crois bien que j’aurais abouti sur le podium ou encore en quatrième place. Je ne suis pas déçue, mais c’est plate. Ça fait partie de la game.

«Je voulais davantage d’être en finale. Je me suis blessée, l’an dernier, et je suis revenue en force. Ça fait du bien.»

Contente

Cette semaine, Blouin a pu s’élancer devant les siens. «Je suis quand même contente d’avoir pu compétitionner chez moi, devant mes parents et amis. J’ai senti l’appui du public.»

Blouin était la seule Canadienne en finale puisque ses compatriotes Audrey McManiman, Brooke Voigt et Breanna Stangeland ont été éliminées dans la ronde préliminaire.

Kulisek, septième

Du côté masculin, la victoire est allée à l’Ontarien Michael Ciccarelli (95,50 points). Celui-ci a eu raison du Finlandais Janne Korpi (91,00) et du Japonais Keita Inamura (88,25).

Matts Kulisek (57,50), de Montréal, a dû se contenter de la septième position.

«Je ne connais pas ma meilleure saison, mais au moins, j’ai atteint les finales. Je n’ai pas atteint le podium. C’est la vie.

«Cette saison, je suis souvent tombé. J’espère maintenant être en mesure de rester sur mes pieds. J’ai réussi à ma première descente, mais je suis tombé à mes deux suivantes. C’est quand même mieux qu’à ma dernière compétition.»

 


Résultats

Femmes
1. Cheryl Maas, Pays-Bas, 95 points
2. Jessika Jenson, États-Unis, 90,50
3. Klaudia Medlova, Slovaquie, 81,75
4. Anna Gyarmati, Hongrie, 81,00
5. Ella Suitiala, Finlande, 72,50
6. Lauie Blouin, Canada, 65,25
 
Hommes
1. Michael Ciccarelli, Canada, 95,50 points
2. Janne Korpi, Finlande, 91,00
3. Keita Inamura, Japon, 88,25
4. Sebbe DeBuck, Belgique, 84,00
5. Petja Piiroinen, Finlande, 79,50
6. Aljosa Krivec, Slovénie, 63,75
7. Matts Kulisek, Canada, 57,50
8. Nicola Dioli, Italie, 34,00
9. Roope Tonteri, Finlande, 22,25

 

Brèves

Une vitrine pour les jeunes athlètes

STONEHAM | Même si des athlètes de renom ont boudé le Snowboard Jamboree au profit d’une lucrative compétition tenue à Los Angeles, Chantal Lachance, vice-présidente de Gestev, a dressé un bilan positif. «Parce que certains gros noms n’étaient pas ici, ça a permis à des jeunes comme Michel Grégoire et Audrey McManiman de percer. En Coupe du monde, nous avons besoin de cette fenêtre pour les jeunes.

«Pour eux, si la Coupe du monde est ailleurs, ils ne peuvent pas y aller parce qu’ils n’ont pas les moyens. Parce qu’ils ne sont pas encore au sein de l’équipe nationale. D’avoir eu l’événement chez eux, c’est le meilleur développement possible pour eux.»

Freeski

En raison des conditions météorologiques, les organisateurs ont dû, il y a quelques semaines, annuler l’épreuve de la demi-lune. Celle-ci sera de retour l’an prochain.

Les dirigeants de Gestev ont d’autres idées derrière la tête.

«Sans être nécessairement pour l’an prochain, nous avons aussi toujours dans la mire d’aller chercher des épreuves de freeski», a mentionné Lachance.

La date du Snowboard Jamboree 2016 n’a pas encore été déterminée. «Il y a cinq différentes possibilités. Il y a beaucoup de considération pour établir un calendrier mondial. En plus, si nous ajoutons le freeski... On verra.»

 

Sur le même sujet