/lifestyle
Navigation

Raconter le sexe féminin

Raconter le sexe féminin

Coup d'oeil sur cet article

L’écrivaine et essayiste française Diane Ducret, auteure du livre à succès Femmes de dictateur, a examiné toute l’histoire du sexe féminin, des sulfureuses déesses antiques à la création de Playboy dans un document cru, percutant, éclairant, La chair interdite.

Ce document très fouillé, intéressant, parfois drôle, souvent étonnant, parfois très triste ou révoltant a passionné Diane Ducret. «Ce n’est pas banal...», convient celle-ci en entrevue, lors d’un récent voyage au Québec.

«Après mes femmes de dictateur, on pourrait penser qu’il n’y a aucun rapport et, pourtant, finalement, je continue un peu mon œuvre. Dans Femmes de dictateur, c’était une histoire d’hommes du tout ou rien, qui aimaient dicter leurs lois et leurs désirs non seulement à leur peuple, mais aussi à leur femme, à leur compagne. Et à leur maîtresse également.»

La chair interdite est pour elle une continuité de ce travail, puisqu’elle y traite de la femme devant les diktats qui sont imposés à son sexe. «Finalement, c’est à la fois l’actualité qui me l’a imposée, quand j’ai vu, par exemple, la guerre contre les femmes opérée par les républicains aux États-Unis, qui font fermer des centaines de centres d’avortement. Il y a à nouveau une culpabilisation autour de la contraception, autour du plaisir féminin.»

Excision des femmes

Elle observe un «vrai retour» des puritains et des moralistes, ou des extrémistes, qui veulent toujours faire payer à la femme, dans sa chair, la déstabilisation de la société. «J’en ai eu assez et j’ai vraiment eu envie d’écrire ce livre. Et l’événement déclencheur, véritablement, ça a été lorsque j’ai découvert qu’au XIXe siècle, en Europe, notamment en France, on excisait les femmes pour traiter l’hystérie, où l’un des critères était surtout le plaisir féminin. C’est assez choquant et je ne m’imaginais pas du tout découvrir ça.»

 

Diane Ducret soutient qu’écrire ce livre lui est clairement apparu comme une nécessité. «J’ai senti vraiment à la fois du point de vue des États-Unis, de l’Europe ou du monde musulman qu’il y avait un danger pour les femmes d’avoir un retour en arrière. Pour ne pas avoir ce retour, la seule réponse, c’est la connaissance. Connaître cette histoire.»

L’essayiste a décidé de ne rien dissimuler, tant dans ce que cette histoire a de beau que dans ce qu’elle a d’horrible, avec la découverte des viols de guerre, par exemple. «Ce que j’ai découvert, c’est que le sexe féminin a une double vocation qui lui est confiée par la nature: c’est de donner à la fois le plaisir et la reproduction à l’homme. Et cette double vocation, elle va mettre le sexe de la femme dans un étau, entre le désir et la peur.»

Diane Ducret est auteure de films documentaires culturels et animatrice d’émissions consacrées à l’histoire.

Son premier livre, Femmes de dictateur, a été un succès de librairie en France, en Russie, en Pologne, en Turquie et traduit en 18 langues.

Elle prépare Femmes de dictateur 2.

EXTRAIT

«Chair interdite depuis la naissance de la civilisation, le sexe des femmes nourrit les peurs des hommes, leur fournit plaisir et naissance, attise le désir autant que la haine. Tantôt exilé, maudit, conspué ou consacré, mutilé autant qu’embrassé, il aura toujours quelque chose à se reprocher. Il a dicté ses lois et ses désirs à l’histoire de l’humanité. Quand bien même certains hommes, certains politiques ou religions tentaient de lui prescrire leurs volontés, leurs fantasmes, leurs interdits.»

— Diane Ducret La chair interdite

La chair interdite
Raconter le sexe féminin
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.