/news/politics
Navigation

Débat en Chambre sur des modifications à la version anglaise du Ô Canada

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Une modification à la version anglaise de l’hymne national du Canada pour la rendre non discriminatoire envers les femmes a fait l’objet d’un débat pour la première fois aux Communes, lundi.

Le projet de loi privé du député libéral Mauril Bélanger vise à changer le passage «in all thy sons command» (Commande chez tous tes fils un fidèle amour patriotique) à «in all of us command» (Commande chez nous tous un fidèle amour patriotique) dans l’Ô Canada.

Durant ce débat, le député d’Ottawa-Vanier a souligné l’importance de ne pas oublier la contribution importante de 52 % de la population. Il a précisé que les paroles de l’hymne à l’origine étaient non sexistes.

«Plusieurs croient que le changement était en lien avec la Première Guerre mondiale, a indiqué le député libéral. Mais plusieurs femmes ont servi durant la Première Guerre mondiale, pas comme soldates, mais dans d’autres fonctions telles qu’infirmières, et plusieurs d’entre elles sont mortes.»

Costas Menegakis, secrétaire parlementaire du ministre de l’Immigration, a indiqué que les changements à l’hymne seraient une gifle au visage des Canadiens, précisant du même souffle que les citoyens à travers le pays s’opposent aux modifications.

Le projet de loi de M. Bélanger est le neuvième qui propose des modifications à l’hymne national, mais le premier à faire l’objet de débats en Chambre. Un vote sur les modifications législatives doit avoir lieu plus tard en journée, lundi.