/news
Navigation

Menace de grève des conseillers syndicaux à la CSN

Coup d'oeil sur cet article

En plein débat social sur l’austérité, la CSN pourrait bien devoir se passer de ses propres travailleurs qui menacent de déclencher la grève à un moment jugé opportun, a appris Le Journal.

Sans convention collective depuis près de deux ans, les conseillers syndicaux et les employés de bureau de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont décidé d’intensifier leurs moyens de pression ces derniers jours.

«On espère un règlement rapide. Les deux parties ont intensifié leurs discussions au cours de la fin de semaine», a fait savoir lundi le directeur des communications de la CSN, Louis-Serge Houle.

Les 640 employés de la CSN, qui sont sans contrat de travail depuis le 31 mai 2013, ont voté le 14 février dernier pour le déclenchement d’une grève à un moment jugé opportun.

9 % sur 3 ans

Selon nos sources, le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la CSN (STTCSN) demanderait une augmentation de salaire de 9 % étalée sur 3 ans.

De son côté, la direction de la CSN n’a pas voulu discuter des offres actuellement sur la table. «Nous ne négocions pas sur la place publique», a indiqué M. Houle.

La question du fonds de retraite ne serait plus un enjeu de négociation, a toutefois précisé lundi le porte-parole de la CSN.

La centrale syndicale dit avoir remboursé avant les Fêtes les 21 millions $ qu’elle devait en cotisations impayées dans le régime de retraite de ses employés.