/news/politics
Navigation

Contrat de gré à gré de 500 000 $ pour Lucien Bouchard et son adjoint

Ils sont chargés de dénouer l’impasse entre le gouvernement et les Cris

Gaz de Schiste, Lucien Bouchard
Photo d’archives, Stevens Leblanc L’ex-chef du Parti québécois Lucien Bouchard a été nommé par le gouvernement Couillard à titre de médiateur.

Coup d'oeil sur cet article

L'ancien premier ministre Lucien Bouchard et son adjoint pourront toucher jusqu'à 500 000 $ pour la médiation du litige entre le gouvernement du Québec, Produits forestiers Résolu et les communautés cries et innues du Lac-Saint-Jean, a appris notre Bureau parlementaire.

Nommé par le gouvernement Couillard en janvier, Me Bouchard est chargé de dénouer l'impasse entre les Cris et Québec, après que le régime forestier convenu dans la paix des braves ait été étendu à certains territoires se trouvant à l’extérieur des limites établies par la Convention de la Baie-James et du Nord québécois.

Le contrat de gré à gré d’un demi-million de dollars consenti au cabinet d'avocats Davies Ward Phillips & Vineberg s’échelonne sur six mois. Il inclut la rémunération de l’ex-chef du PQ à hauteur de 400 $ l’heure, de même que les services d’un adjoint et les frais de déplacement.

Au Conseil exécutif, on précise toutefois que le moment du règlement influencera évidemment les honoraires de Lucien Bouchard. Plus vite le litige sera réglé, moins la rémunération sera élevée, 500 000 $ étant le maximum prévu.

Certificat d’activité suspendu

À la fin décembre, le certificat d'activité de la forestière Résolu au Lac-Saint-Jean a été suspendu. Les communautés cries et innues de la région reprochent à l'entreprise de compromettre des territoires traditionnels de chasse.

Le groupe de défense des droits des Cris a intenté une poursuite visant le gouvernement du Québec et Résolu pour avoir contrevenu à l'entente Baril-Moses, signée en 2002.

Règlement à l’amiable souhaité

Le gouvernement souhaite éviter les tribunaux. L'ex-chef du Parti québécois doit «explorer toutes les mesures nécessaires afin de favoriser un règlement hors cour des enjeux relatifs à la foresterie soulevés dans la poursuite judiciaire entreprise par les Cris», stipule son contrat. Les solutions devront également prendre en compte les besoins de la communauté innue de Mashteuiatsh.

Plus encore, Lucien Bouchard doit trouver un terrain d'entente pour la coexistence des activités forestières et des droits ancestraux de ces communautés.


Des contrats lucratifs

D’anciens premiers ministres ayant obtenu de lucratifs contrats de négociateurs

Daniel Johnson

Négociateur principal du gouvernement Charest dans les contentieux avec le Canadien National et le Canadien Pacifique.
 
Pierre-Marc Johnson
 
Négociateur en chef du Québec dans le cadre des négociations de l’accord de libre-échange avec l’Union européenne.
 
Lucien Bouchard
 
Négociateur pour la Société de transport de Montréal pour le renouvellement des voitures du métro avec le consortium Alstom-Bombardier.