/lifestyle/techno
Navigation

Payez vos impôts, pas votre logiciel

Coup d'oeil sur cet article

Bon, idéalement, on vous souhaiterait de ne payer ni un, ni l'autre, mais comme l'impôt est une mesure désormais aussi inévitable que la mort, il faut s'y résigner. Au moins, on peut remplir sa déclaration de revenus soi-même et, ainsi, épargner quelques précieux dollars, grâce à ces quelques solutions en ligne.

Bon, idéalement, on vous souhaiterait de ne payer ni un, ni l'autre, mais comme l'impôt est une mesure désormais aussi inévitable que la mort, il faut s'y résigner. Au moins, on peut remplir sa déclaration de revenus soi-même et, ainsi, épargner quelques précieux dollars, grâce à ces quelques solutions en ligne.

La chaîne nord-américaine de conseillers fiscalistes est arrivée un peu tard dans le monde de la déclaration de revenus en ligne, mais elle se reprend de belle façon: son application web est accessible gratuitement pour tout le monde, peu importe les revenus gagnés en 2014. Ceux qui préfèrent parler à un expert peuvent à tout moment opter pour du soutien par internet, ou visiter une succursale par la suite.

Comme les autres applications approuvées par l'Agence de revenu du Canada (ARC), H&R Block permet de tout transmettre au gouvernement de façon électronique. Plus besoin d'imprimer et de poster. Plus besoin, non plus, de retrouver ce petit formulaire de l'ARC comprenant un code d'identification personnel, le service n'en ayant plus besoin.

Bref, ça va vite. C'est au moins ça. Et c'est multiplateforme: l'appli H&R Block fonctionne aussi bien sur Mac ou PC que sur un iPad...

L’une des plus simples

La création d'une déclaration de revenus est assez simple elle aussi: elle utilise une logique simple de questions-réponses, comme si vous étiez devant un véritable fiscaliste. On établit la situation en cochant les situations qui nous concernent («j'ai gagné un revenu d'emploi», «j'ai payé des frais de scolarité», etc.) et l'application affiche les champs appropriés à remplir.

Le contexte explique généralement bien de quoi il retourne, mais certains champs sont parfois très techniques («Entrez le montant aux lignes 300, 308, 310, 312 et 363 de l'annexe 1 ainsi que la ligne 17 de l'annexe 11»). Ça a le mérite d'être clair, mais ayez tous vos papiers à portée de la main, car après les quelques premiers écrans, il faut naviguer en fonction des relevés et des annexes officiels (RL-2, Annexe O, etc.).

À la fin, on peut revenir à chacune des étapes précédentes, au besoin, ou laisser l'application calculer le résultat, qu'on promet «maximal». Ce n'est pas la méthode la plus rapide de remplir sa déclaration de revenus, mais pour la grande majorité des particuliers, c'est probablement une des plus simples. Et c'est gratuit!

 

Brèves

Pour ceux qui préfèrent payer…

Ce n'est pas parce que c'est gratuit que c'est nécessairement mieux. Parfois, on doit transférer certaines informations d'une déclaration précédente. Heureusement, les trois logiciels qui étaient déjà bien établis chez nous en 2014 reviennent cette année, avec quelques améliorations.

Impôt rapide

Impôt rapide est offert gratuitement aux gens n'ayant qu'un Relevé 1 et feuillet T4. Ça veut dire un emploi salarié simple, sans REÉR, ni conjoint, ni enfant, ni rien. Pour les autres, le service coûte 18, 35 ou 50 dollars, cette dernière version s'adressant aux travailleurs autonomes. L'application développée par Intuit Canada n'est pas toujours intuitive, certaines expressions étant parfois maladroites (en français à tout le moins). Au moins, un peut avoir des conseils fiscaux en direct via un soutien technique immédiat, accessible en tout temps.

 

Impôt expert

Impôt expert est offert en application web ou en logiciel pour Windows, mais la première solution est légèrement moins coûteuse pour un résultat identique. À moins d'être un étudiant, son utilisation coûte soit 16 ou 26$, selon que vous ayiez un(e) conjoint(e) ou pas. Dans tous les cas, le service prend la forme d'une entrevue questionnaire simple à laquelle s'ajoute la possibilité d'entrer des données directement aux bons endroits. Les champs provinciaux et fédéraux identiques sont généralement jumelés, ce qui fait économiser un peu de temps.

 

Impôt professionnel

À 25 $ pour les gens ayant un revenu supérieur à 25 000 $, Impôt professionnel n'est pas le plus abordable, mais c'est sans doute le logiciel le plus terre-à-terre du lot. En plus d'un mode pas-à-pas simple, il reproduit à l'écran tous les formulaires imaginables liés à la déclaration de revenus québécoise (fédérale et provinciale), et vous laisse tout simplement entrer vos données au bon endroit. Ça s'agrémente de nombreuses explications et de judicieux conseils, et c'est sans conteste la façon la plus rapide de boucler sa déclaration. Seul hic, Impôt professionnel prend seulement la forme d'un logiciel téléchargeable pour Windows. Pas de version pour iPad ici...