/finance/business
Navigation

Faillite évitée pour les boutiques L’Ensemblier

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Les boutiques de vêtements unisexes L’Ensemblier de Rimouski viennent d’éviter la faillite.

Les créanciers de l’entreprise familiale fondée il y a 45 ans ont accepté le plan de relance, mais ils vont quand même perdre beaucoup d’argent.

Ces créanciers ont accepté presqu’à l’unanimité, hier, de se partager une somme de 450 000 $, soit 10 fois moins que ce qui leur est dû.

Les boutiques L’Ensemblier s’étaient placées sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité le 9 septembre dernier. Depuis lors, une autre enseigne du groupe, Signal, a été abandonnée, entraînant la fermeture de 19 boutiques. Environ 80 travailleurs ont perdu leur emploi, dont une quinzaine au siège social.

Les prochains mois seront toutefois cruciaux et déterminants pour l’entreprise, qui dit aussi miser beaucoup sur son site de vente en ligne.