/investigations/taxes
Navigation

Loge luxueuse pour Investissement Québec

Malgré des promesses de transparence, des documents sur la location au Centre Bell demeurent sous verrou

Entraînement du Canadien

Coup d'oeil sur cet article

Alors que Jacques Daoust était le patron d’Investissement Québec (IQ) en 2012, la société d’État a signé une entente pour la location d’une loge au Centre Bell pour cinq ans.

Alors que Jacques Daoust était le patron d’Investissement Québec (IQ) en 2012, la société d’État a signé une entente pour la location d’une loge au Centre Bell pour cinq ans.

« Ce soir, devant vous, je m’engage à diriger un gouvernement responsable, compétent, intègre et transparent. » –  Philippe Couillard,  lundi 7 avril 2014

Les Québécois payeront plus d’un million de dollars pour permettre à des cadres d’IQ et à leurs invités d’assister aux matchs du Canadien jusqu’en 2017, a appris notre Bureau d’enquête.

Pourtant, ce sont habituellement les emprunteurs qui font la cour à Investissement Québec pour obtenir ses fonds et non l’inverse.

Chose certaine, l’organisme provincial refuse aujourd’hui de divulguer une copie de cette entente de même que des documents concernant l’utilisation de cette loge et ses dépenses «d’exploitation».

Et ce, malgré la promesse du premier ministre Philippe Couillard de gouverner dans la plus grande transparence.

La porte d’entrée de la loge de la société d’État, au troisième étage du Centre Bell, le lieu le plus cher.
Photo courtoisie
La porte d’entrée de la loge de la société d’État, au troisième étage du Centre Bell, le lieu le plus cher.

Ministre et ex-PDG muet

Aujourd’hui ministre responsable pour IQ, Jacques Daoust a refusé d’accorder une entrevue pour discuter de la pertinence de louer cette loge ou d’expliquer pourquoi son administration aurait engagé une telle dépense quand le gouvernement commençait déjà à souffrir sur le plan économique, en 2012.

Marc Paquet, le vice-président aux affaires juridiques et responsable d’accès à l’information à Investissement Québec, a prétendu dans une lettre à notre Bureau d’enquête que l’entente de location serait un «secret industriel» en vertu de la loi d’accès et refuse de la divulguer.

Étrangement, Me Paquet a ajouté «qu’il appert» qu’il n’existerait pas d’autres documents concernant l’entente, tels que des courriels, agendas ou procès-verbaux de réunions durant lesquels on aurait discuté et approuvé une telle dépense de fonds publics.

 

Jacques Daoust, Ministre libéral et ex-PDG d’IQ
Jacques Daoust, Ministre libéral et ex-PDG d’IQ

Bras droit de Charest

Le prix annuel de location de la loge se situe entre 164 000 $ (pour la saison 2012-2013) et 167 261 $ (le prix pour 2014-2015), selon Investissement Québec.

Il faut ajouter à cette note ses coûts d’exploitation: 84 460 $ en 2012-2013 pour la nourriture, l’alcool et la présence d’un serveur ou serveuse, selon ce qu’Investissement Québec nous a écrit dans une lettre. (Aucun document, facture ou état de compte n’a été fourni pour appuyer ces chiffres).

Chantal Corbeil, porte-parole d’IQ, dit que l’entente pour la loge a été signée le 14 mai 2012, deux mois avant les élections provinciales. L’entente ne couvre que les matchs du Canadien.

Le signataire n’était pas M. Daoust, dit-elle, mais Michel Guitard, un ancien bras droit de Jean Charest qui avait été nommé vice-président aux communications à Investissement Québec.

Mme Corbeil nous confirme que la loge a été utilisée «à plusieurs reprises» par M. Daoust et des amis et cadres chez IQ, dont Pierre B. Lafrenière et Cindy Cannon.


On cache 237 145 $ 

De factures d’alcool et nourriture dans la loge
 
Investissement Québec refuse de dévoiler les documents suivants:
  1. Liste complète des utilisateurs de la loge et invités et l’occasion d’affaire discutée. (IQ nous a donné seulement une liste de 87 noms de ses employés-utilisateurs de la loge en 2013-2014.)
  2. Factures pour nourriture et alcool con­sommés aux matchs. (IQ a livré un tableau qui montre  237 145 $ de dépenses en consommations depuis 2011-2012.)

 

Brèves

Le PQ aurait tenté de réduire la facture

Michel Guitard, Ex-bras droit de Jean Charest
Photo courtoisie Michel Guitard, Ex-bras droit de Jean Charest

Après la victoire du Parti québécois en 2012, le gouvernement péquiste a demandé que l’on réduise les dépenses de la loge, selon deux sources qui nous ont parlé sous le couvert de l’anonymat.

L’équipe de Pauline Marois «n’était pas à l’aise» avec une dépense de 1 M$ quand l’économie avait déjà commencé à battre de l’aile, disent-ils.

IQ nie

Une consigne verbale aurait été donnée à l’équipe de gestion d’Investissement Québec de réduire les dépenses de la loge, soit par un partage avec une autre société ou une sous-location.

Une demande de réduction des frais de nourriture et d’alcool aurait aussi été faite à l’équipe de Jacques Daoust, selon nos sources.

Aujourd’hui, Investissement Québec a nié ces informations.

La société d’État dit même que ses dépenses n’ont pas été réduites.

«Il n’y a jamais rien eu, à notre connaissance, au niveau d’une demande de réduire nos dépenses pour la loge», a déclaré Chantal Corbeil.

Incitatif

La loge sert pour du «développement d’affaires», dit Mme Corbeil.

Investissement Québec invite ses clients et des compagnies et entrepreneurs de l’étranger pour les persuader d’investir au Québec. «On utilise la loge aussi pour inciter des entrepreneurs et entreprises à ne pas quitter le Québec», dit-elle.

La loge est située au troisième étage du Centre Bell, l’endroit le plus cher.

À l’extérieur de la loge d’Investissement Québec, on peut lire le message: «Faciliter. Financer. Propulser.»