/news/currentevents
Navigation

Sécurité à l’hôtel de ville: 131 000 $ en heures supplémentaires

GEN-AGENTS-SECURITE-MONTREAL
Photo Améli Pineda / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La sécurité à l’hôtel de ville de Montréal a coûté près de 131 000 $ en heures supplémentaires en 2014 pour le travail des agents de sécurité, a appris le journal 24 Heures.

Les agents de sécurité de l’hôtel de ville ont effectué 400 heures supplémentaires de plus qu’en 2013, soit 3279 heures, comparativement à 2886 l’année précédente.

Marquée par le grabuge des employés municipaux, les attentats de Saint-Jean-sur-Richelieu et du Parlement d’Ottawa, l'année 2014 a nécessité des ajustements au niveau de la sécurité. Montréal aura déboursé 130 996 $ pour ses agents, soit 20 000 $ de plus qu’en 2013.

Selon des documents fournis par la Ville, des 184 agents de sécurité employés l’an dernier, 11 étaient quotidiennement affectés à la sécurité de l’hôtel de ville pendant les heures d’ouverture de l’établissement.

La Ville a cependant refusé de fournir les informations mensuelles sur le nombre d’agents qui a été requis chaque mois pour la surveillance du bâtiment municipal.

Analyse des besoins

Du côté du cabinet du maire de Montréal, Denis Coderre, on souligne que les besoins en termes de sécurité sont étudiés à l’externe, par les autorités policières.

«Ce n’est pas une décision qui revient au maire ou au cabinet. À la suite des événements qui sont survenus, les besoins sont analysés notamment par le Service de police de la Ville de Montréal», a indiqué Louis-Pascal Cyr, directeur des communications du cabinet du maire.

À la Commission de la présidence, qui est responsable de la sécurité à l’hôtel de ville, le président Frantz Benjamin n’était pas disponible pour commenter.

Syndicat étonné

Le président du Syndicat des cols bleus de Montréal, Michel Parent, s’est dit étonné qu’autant d’heures supplémentaires aient été effectuées.

«Au niveau des agents de sécurité, nous avons des permanents et des auxiliaires. Avant d’aller en heures supplémentaires, il faut s’assurer que tous les auxiliaires sont appelés et ont leur nombre d’heures», a-t-il expliqué.

Étant donné que la compilation des heures supplémentaires n’est pas fournie au syndicat, M. Parent n’a pas voulu s’avancer davantage sur les motifs qui pourraient justifier ces heures.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.