/news/currentevents
Navigation

L'homme ciblé par des tirs de policiers aurait brandi une arme blanche

Coup d'oeil sur cet article

L’homme sur qui les policiers ont ouvert le feu dans la nuit de lundi à hier à Brossard était vraisemblablement en possession d’une arme blanche.

«Selon les premiers éléments qui ont été recueillis par les enquêteurs, le suspect se serait avancé vers les policiers avec une arme blanche en main», a confirmé Joyce Kemp de la Sûreté du Québec.

Les patrouilleurs du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) ont alors ouvert le feu sur l’homme de 34 ans, qu’ils venaient d’intercepter en lien avec deux vols qualifiés.

Au moins un projectile a atteint le suspect, qui a été transporté à l’hôpital. Son état était critique, mais stable, en début d’après-midi hier.

On ne sait pas si l’homme originaire de Saint-Lambert était connu des policiers.

Deux vols qualifiés

FD-POLICIERS-LONGUEUIL-LEAD
Dans la nuit de lundi à hier, deux vols qualifiés ont été commis dans deux stations-service de Longueuil, l’une sur le boulevard Taschereau et l’autre dans Saint-Lambert.
Photo Agence QMI, Pascal Girard
Dans la nuit de lundi à hier, deux vols qualifiés ont été commis dans deux stations-service de Longueuil, l’une sur le boulevard Taschereau et l’autre dans Saint-Lambert.

Dans la nuit de lundi à hier, deux vols qualifiés ont été commis dans deux stations-service de Longueuil, l’une sur le boulevard Taschereau et l’autre dans l’arrondissement Saint-Lambert.

Vers 1 h, les policiers ont repéré une voiture qui correspondait à la description du véhicule suspect dans le parc industriel de l’arrondissement Saint-Hubert, a expliqué la sergente Kemp.

Les patrouilleurs ont réussi à l’intercepter près du centre de distribution d’Ikea, situé en bordure de l’autoroute 30. C’est à cet endroit que les coups de feu ont été tirés.

Deux policiers ont aussi été transportés à un centre hospitalier pour subir une évaluation préventive, a indiqué le porte-parole de la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM), Alexandre Gervais.

Enquête indépendante

Une enquête indépendante a été déclenchée afin d’éclaircir les circonstances de cet événement. Elle sera menée par les enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec, afin d’en garantir l’impartialité.

Une enquête indépendante est déclenchée lorsqu’une personne est tuée ou subit des blessures pouvant mettre sa vie en danger lors d’une intervention policière ou pendant sa détention par un corps policier.

D’après le site Internet du ministère de la Sécurité publique, l’objectif principal de ce type d’enquête est de vérifier l’ensemble des faits, notamment pour établir si les agents impliqués dans l’intervention ont commis une infraction criminelle.

- En collaboration avec l’Agence QMI