/lifestyle/food
Navigation

Un Sieur bien recommandable

Coup d'oeil sur cet article

Je suis allé au restaurant Le Sieur d’Iberville sans aucune attente et ce fut une très bonne idée. Je n’avais donc rien envisagé, ni de bien ni de mal.

Résultat, c’était bien sympa, cette visite. Ambiance, cuisine, musique, service, prix... Un Sieur bien recommandable!

Style de restaurant

Brasserie, bistro, bar, resto de quartier, on ne peut que se réjouir d’avoir des établissements comme celui-ci sur le Plateau-Mont-Royal. Pas facile, pourtant, de se lancer en affaires; la période est difficile pour tout le monde, particulièrement dans ce secteur. Un lieu, donc, décontracté, sans flafla, idéal pour aller prendre une petite mousse et se restaurer avec un burger.

Décor

C’est plus grand que ce que l’extérieur peut laisser croire. Plusieurs petites sections, banquettes, tables hautes, immense bar, une autre section plus lounge dans l’esprit. Il y a aussi une véritable curiosité avec une vitrine qui laisse apercevoir un escalier mécanique, monte-charge mobile d’époque, une découverte des nouveaux propriétaires lorsqu’ils ont fait les travaux.

Ambiance

Assez virevoltante et électrique, dès le jeudi et la fin de semaine. Il faut dire que la clientèle met souvent l’ambiance, mais la musique peut y contribuer aussi. Celle du Sieur d’Iberville est très bien choisie, donnant un tempo joyeux et festif. C’est bien, très bien même.

Clientèle

La majorité de la clientèle vient du Plateau, mais pas seulement. J’ai aussi été surpris des différences d’âge, des groupes de jeunes et de moins jeunes, de grandes tablées venues fêter un anniversaire, des familles... Bref, un bon mélange.

Photo Le Journal de Montréal, Ben Pelosse

Le repas

Salade de betteraves de la rôtisserie, amandes pralinées, orange, fenouil, fromage de chèvre fouetté. Voilà une belle et savoureuse entrée en matière. Les betteraves sont bien cuites, bien assaisonnées, les ingrédients de l’ensemble sont de qualité. Ça part bien.

Crostini à la truite fumée maison, fromage à la crème, câpres frites. Ce crostini à la truite fumée fait mouche. J’ai particulièrement aimé les câpres frites qui donnaient un croustillant et un petit côté salé acidulé bien intéressant au plat.

Bâtonnets de bacon braisés au sirop d’érable. La belle surprise de la soirée, j’en aurais mangé le double tellement c’était bien fait. Tendres et onctueux à souhait.

Côtes levées de porc sauce maison BBQ. Voilà que les côtes levées, elles, nous laissent de glace. Sèches, dures et presque pas de viande sur les os. Raté. Dommage!

Le Cheeseburger Mont-Royal, Cheddar au lait cru, oignons caramélisés, tomates, laitue, cornichons. Un vrai bon burger! Il faut dire que la viande est particulièrement agréable à la dégustation. Le serveur nous avait mentionné que la viande était fraîchement hachée, et ce, chaque jour. Ça donne un résultat de boulettes de bœuf que l’on pourrait faire à la maison avec soin. Parfait.

Gâteau à la banane et crème glacée. Le dosage des bananes est judicieux. Je fus séduit par la délicatesse et l’onctuosité de l’ensemble. Très bon.

Le service

Charmant, enjoué, disponible et de bonne humeur.

Carte des vins

De la bière évidemment, du vin et des cocktails intéressants.

Coup de toque

Une belle brasserie pour bien manger et prendre un verre en bonne compagnie!

Coup de torchon

Des courants d’air froid. Il faudrait y remédier, car c’est bien désagréable!

Combien ça coûte ?

Une trentaine de dollars par personne pour un petit menu, plus ou moins selon votre appétit.

Photo Le Journal de Montréal, Ben Pelosse

L’adresse

Brasserie Le Sieur d’Iberville

2490, avenue du Mont-Royal Est

Montréal H2H 1L3

(514) 525-4448

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.