/news/health
Navigation

La ville où l’on oublie de mourir

La petite localité de Loma Linda abrite une des plus fortes concentrations de centenaires au monde

Coup d'oeil sur cet article

LOMA LINDA | Un large chapeau sur la tête, Lorena Mae plonge dans la piscine trois fois par semaine pour ses cours d’aquaforme, bien qu’elle approche les 90 ans. Autour d’elle, des dizaines de têtes blanches déploient tout autant d’énergie. Bienvenue à Loma Linda, la ville où les gens oublient de mourir.

C’est dans cette petite localité californienne, qui a la taille de Chambly ou de Boisbriand, qu’on dénombre en effet la plus grande concentration de centenaires sur la planète.

Toute proportion gardée, il y a presque quatre fois plus de centenaires à Loma Linda qu’au Québec, où l’on compte 17 centenaires pour 100 000 habitants​.

«Les gens ici prennent tellement soin de leur santé qu’ils sont insultés quand ils tombent malades», dit le Dr Larry Beeson, qui étudie la longévité de cette communauté depuis les années 70.

Loma Linda est d’ailleurs une des cinq zones bleues au monde (voir encadré page suivante), ces rares régions du globe où l’espérance de vie dépasse les cent ans pour plusieurs.

Ces gens vivent non seulement plus longtemps, ils vivent aussi en meilleure santé et plus heureux.

Il opérait encore à 95 ans

À Loma Linda, on vit ainsi en moyenne 10 ans de plus que le reste des Américains.

La star locale est le Dr Ellsworth Wareham. À 100 ans, il tond encore sa pelouse et est aussi vif que dans ses jeunes années. Ce chirurgien cardiaque, qui suit une diète strictement végétalienne (aucun produit d’origine animale), a même opéré ses patients jusqu’à l’âge de 95 ans.

Dr Wareham est adventiste du septième jour, tout comme la moitié de la population de la ville. C’est à Loma Linda que l’on retrouve la plus grande communauté d’adventistes au monde. Ils sont plus de 9000.

Le régime de vie sain dicté par leur religion semble expliquer pourquoi les membres de cette communauté battent des records de longévité.

Leur corps, un temple

«Quand notre religion a été fondée vers 1840, la santé était le principe fondateur. C’était une façon de partager l’évangile», explique Dustin Aho, pasteur exécutif de l’Église adventiste du 7e jour de Loma Linda.

Les adventistes suivent plusieurs règles comme de ne pas boire d’alcool ou de café. Ils ne fument pas, ils ne mangent pas de viande, ou très peu.

Ils font de l’exercice régulièrement. Le samedi est un jour de repos (le sabbat), ce qui les aide à réduire leur niveau de stress.

Obsédés par la santé

Cette obsession pour la santé se reflète même dans leurs emplois. Plusieurs adventistes ont fait carrière comme médecin ou infirmière. Loma Linda compte une université médicale et six hôpitaux dirigés par l’Église.

«Ils croient sincèrement que leur corps est le temple de Dieu, c’est pourquoi ils en prennent soin», explique Kerri Brice, responsable d’un centre pour personnes âgées, où la moyenne d’âge est de 90 ans.

Une de leurs résidentes, Betty Streifling, suit une classe d’aérobie chaque matin après le petit déjeuner. Elle a 101 ans...


Que font-ils pour vivre si vieux ?

La communauté d’adventistes de Loma Linda a la plus longue espérance de vie en Amérique. En moyenne, les femmes vivent 9 ans de plus et les hommes 11 ans de plus que les autres Américains. Voici leurs secrets de longévité :

  •  Mangent peu ou pas de viande
  •  Consomment beaucoup de noix
  •  Ne boivent pas d’alcool ni de café
  •  Ne fument pas
  •  Font de l’exercice modéré quotidien
  •  Très croyants, ils prient tous les jours
  •  Se reposent le samedi
  •  Ils vivent en communauté et font du bénévolat

Qui sont les adventistes ?

  •  L’Église adventiste du 7e jour est un mouvement chrétien qui a démarré au 19e siècle.  
  •  L’Église a été formée dans les années 1860 au Michigan.
  •  «Septième jour» désigne le sabbat (samedi), considéré comme le jour biblique de repos. Ils ne font aucun travail pendant 24 heures.
  •  L’Église compte près de 18 millions de membres dans le monde.
  •  Les adventistes croient au retour du Christ sur terre.
  •  Ellen G. White, pionnière de l’Église, a inspiré les enseignements de l’Église sur les questions de l’alimentation, de l’exercice et le mode de vie. Certains adventistes suivent ses écrits autant que la Bible.
  •  Ellen G. White a orchestré une réforme sanitaire de l’Église en 1963 et instauré 8 lois de la santé, notamment sur la nutrition, le repos et l’exercice.
  •  La religion déconseille la consommation de substances psychotropes ou de narcotiques, de viandes riches en graisse et fait la promotion du végétarisme et d’une attitude mentale positive.
  •  Les adventistes ont un important réseau d’établissements scolaires dans le monde entier, dont 113 universités et 444 hôpitaux et cliniques.

Source: https://www.adventiste.org