/finance/business
Navigation

Un consortium québécois rachète des terminaux

Fiera Axium Infrastructure investit dans le Port de Montréal

Port de Montréal
Photo d'archives Un consortium québécois dirigé par Fiera Axium Infrastructure a fait l’acquisition de deux terminaux internationaux du Port de Montréal, les terminaux Racine (photo) et Cast.

Coup d'oeil sur cet article

Un consortium québécois dirigé par Fiera Axium Infrastructure fait l’acquisition de deux des trois terminaux internationaux du Port de Montréal. Il inclut le Mouvement Desjardins, des assureurs et le Fonds de solidarité FTQ.

La transaction, dont le prix n’est pas dévoilé, a été annoncée hier matin. En plus de Desjardins et du Fonds FTQ, le consortium comprend les assureurs Manuvie et Industrielle Alliance.

Les acheteurs s’emparent de la totalité de l’entreprise Société Terminaux Montréal Gateway, détenue par le fonds d’investissement américain Morgan Stanley Infrastructure Partners.

Société Terminaux Montréal Gateway se spécialise dans ­l’exploitation de terminaux à conteneurs au Port de Montréal. L’an dernier, 58 % des conteneurs manipulés ont transité par les terminaux Racine et Cast. Le Port de Montréal est relié à 140 pays, desservant l’Amérique du Nord et l’Europe.

Transaction

Plusieurs poids lourds financiers connus prêtent de l’argent au consortium dans le cadre de cette transaction. Il s’agit de la Banque CIBC, la Banque Royale, la Caisse de dépôt et placement ainsi que la Banque Scotia.

Développement économique

Fiera Axium Infrastructure, qui gère 1,2 milliard $ d’actifs, estime que les terminaux sont essentiels pour l’économie et qu’ils cadrent bien dans ses investissements.

«Les partenaires de notre consortium partagent la même vision d’investissement à long terme et nous avons tous comme priorité le développement économique de la grande région de Montréal, du Québec et du Canada», a indiqué le président et chef de la direction, Stéphane Mailhot.