/sports/hockey
Navigation

Un triomphe pour Mike Keenan

Le Metallurg de Magnitogorsk, mené par Mike Keenan,  mène 3 à 1 dans la première ronde des séries.
Photo d’archives Le Metallurg de Magnitogorsk, mené par Mike Keenan, mène 3 à 1 dans la première ronde des séries.

Coup d'oeil sur cet article

Les éliminatoires de la Coupe Gagarine se sont mises en branle cette semaine, et certaines séries sont déjà terminées dans l’Association de l’Ouest. Sans surprise, les champions de la saison régulière, le CSKA Moscou, ont facilement balayé le HC Sotchi, une équipe d’expansion, alors que le SKA de Saint-Pétersbourg et le Jokerit de Helsinki se sont débarrassés de leurs adversaires en cinq matchs.

La série du Jokerit contre le Dinamo de Minsk fut avant tout un duel entre Nord-Américains. L’équipe de la Biélorussie était menée par les Canadiens Charles Linglet et Jonathan Cheechoo ainsi que par les Américains Nick Bailen, Matt Ellison et Ryan Vesce. De son côté, la formation finlandaise peut compter sur le défenseur canadien Todd Daine et sur le franc-tireur américain Steve Moses, qui a dominé la KHL en saison régulière au chapitre des buts. Malgré les gros noms de Minsk, Jokerit a laminé ses rivaux, gagnant le cinquième et dernier match par le pointage de 7 à 1.

Pendant ce temps, le CSKA a surfé sur les belles performances du gardien canadien Kevin Lalande, qui conservé un taux d’efficacité de ,954 contre Sotchi, en plus de réaliser un jeu blanc lors du quatrième duel.

Les choses ne sont pas aussi roses pour un autre portier canadien, Curtis Sanford, qui arbore les couleurs du Lokomotiv de Yaroslavl. L’équipe menée par Dave King est acculée au mur par le Dynamo de Moscou. Les Moscovites, largement favoris, mènent la série 3 à 2.

Comme l’an dernier, le Lokomotiv a perdu les deux premiers matchs avant de rebondir en remportant ses deux parties à domicile. Sanford, qui avait raté les deux premiers rendez-vous à cause d’une blessure, a été la grande raison derrière le retour de Yaroslavl, bloquant 66 des 68 rondelles dirigées vers lui pour mener les siens à deux victoires identiques de 2 à 1.

La magie de Sanford s’est dissipée dans le cinquième match, alors qu’il a pris le chemin des douches après avoir accordé six buts en deuxième période, dans une victoire de 7 à 3 du Dynamo. King et Sanford devront puiser dans leurs réserves pour répéter leur surprise de l’an dernier.

Dans l’Est, le Metallurg de Magnitogorsk de Mike Keenan est en plein contrôle dans sa série contre le Salavat Yulaev d’Ufa, menant 3 à 1.

La résurrection de l’attaquant Sergei Mozyakin est au cœur de la réussite du Metallurg. Pour Keenan, le principal obstacle vers une deuxième conquête de la Coupe Gagarine sera l’autre puissance dans l’Est, l’Ak Bars de Kazan. Les deux équipes devraient se retrouver en finale d’Association.

En plus des ennuis financiers du circuit, la qualité de l’arbitrage est le plus grand problème qui mine la KHL en ce moment. Il y a quelques années, un comité mené par l’ancien officiel de la Ligue nationale de hockey, Paul Stewart, avait conclu que le niveau de compétence des arbitres russes était très bas.

Rien n’a toutefois été fait depuis ce temps pour remédier à la situation. La première ronde a déjà été le théâtre de plusieurs controverses. L’entraîneur-chef du Dynamo de Moscou, Harijs Vitolins, a été particulièrement virulent, qualifiant de «véritable scandale» le travail des arbitres lors d’un match éliminatoire.

Peter Skudra, pilote du Torpedo de Nizhny Novgorod, a aussi ajouté sa voix aux critiques. Le HC Sotchi a quant à lui vu sa série se terminer sur un but marqué malgré ce qui semblait être un dégagement refusé évident.

Un échange de clubs à prévoir ?

Il est maintenant officiel que le Spartak de Moscou, qui a raté la dernière saison après avoir fait faillite, sera de retour à temps pour la campagne 2015-2016.

La formation sera principalement constituée de joueurs de l’Atlant de Mytishchi.

L’Atlant est aussi aux prises avec des ennuis financiers et devrait disparaître prochainement. Au fond, la KHL va seulement déménager l’Atlant à Moscou. Les joueurs vont porter le vieil uniforme du Spartak afin de prolonger l’histoire de cette équipe, certainement plus riche que celle de l’Atlant.


Le chiffre de la semaine : 50

C’est la taille, en pourcentage, de la prochaine réduction de personnel au sein de l’administration de la KHL, selon le nouveau président Dmitry Chernyshenko. La nouvelle direction veut éliminer les frais d’exploitation afin de résister à la crise économique, principalement en éliminant toutes les dépenses considérées comme non essentielles. La première victime des compressions a été la centrale de recrutement du circuit, qui fut créée, comme le repêchage de la KHL, afin d’imiter la Ligue nationale. Le bureau a fermé ses portes le 6 mars et ses 10 employés ont été congédiés.