/news/transports
Navigation

«Si le monde pogne un ticket, c’est de leur faute. Ils n’ont qu’à rouler moins vite.» -Le président de l’ATSRQ

«Si le monde pogne un ticket, c’est de leur faute. Ils n’ont qu’à rouler moins vite.» -Le président de l’ATSRQ
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Le président de l’Association des travailleurs en signalisation routière, Jean-François Dionne, digère mal les propos de Karl Hamel, de Québec Tickets, au sujet des radars photo et de la sécurité.

M. Hamel a notamment mentionné que l’aspect sécurité, dans les chantiers de construction, était de la «bullshit» et que c’était plutôt une façon de remplir les coffres du Fonds de la sécurité routière.

«On en a besoin pour la sécurité», souligne Mosieur Dionne, déplorant au passage que M. Hamel en a déjà assez eu, en obtenant le retrait des panneaux à l’approche des radars photo lorsqu’ils ne sont pas en fonction. «Si le monde pogne un ticket, c’est de leur faute. Ils n’ont qu’à rouler moins vite. On est responsable de notre conduite», plaide le président de l’ATSRQ

*****

Vous désirez réagir à cet article dans nos pages Opinions? Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: jdm-opinions@quebecormedia.com .