/opinion/columnists
Navigation

« Érection Canada »

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas une faute de frappe. Érection Canada est le titre d’un documentaire sur le demi-centenaire de l’increvable Parti Rhinocéros, pour lequel j’ai bien envie de voter ces jours-ci... Pas vous? C’est la seule formation politique assez honnête pour promettre de ne pas tenir ses promesses, pour suggérer de donner le droit de grève aux chômeurs et pour vouloir déclarer la guerre à la Belgique afin de venger le rhinocéros mort dans Tintin au Congo.

Le hasard a fait que je lisais au sujet de ces pauvres bêtes chassées et menacées d’extinction en raison de leurs cornes censées posséder des vertus aphrodisiaques (comme si le Viagra ou le Cialis n’existaient pas depuis 20 ans) quand je suis tombé sur un article dans lequel le chef du Parti Rhinocéros, un certain Sébastien Corriveau, rebaptisé CoRhino, invitait Rob Ford et Yves Bolduc à rejoindre sa formation.

Napoléon avait raison: on gouverne mieux les hommes avec leurs vices que par leurs vertus. Par ailleurs, le docteur Jacques Ferron, qui a fondé le Parti Rhinocéros, en 1963, pour faire contrepoids au FLQ en agissant par l’humour et par la dérision au lieu des bombes et des enlèvements, ne disait-il pas que les membres de son parti étaient tous à vendre?

Pourquoi ne pas attirer Rob Ford en lui promettant de la drogue, du sexe et du rock and roll, ces éléments cruciaux du plan de relance économique du Parti Rhinocéros exposé dans son Programme 2015-3015 pour l’avenir du Canada?

Bolduc : l’anti-Ferron

Quant au docteur Bolduc, ce goinfre dans l’auge des primes, Sébastien CoRhino le charme en lui offrant non seulement un salaire et une indemnité de départ supérieurs à ceux de Québec, mais encore une invention parfaite pour lui: une «prime d’arrivée»!

Napoléon avait raison : on gouverne mieux les hommes avec leurs vices que par leurs vertus

L’illettré docteur pourrait utiliser la bibliothèque du Parlement pour combler ses lacunes en histoire, lui qui a aboli ladite matière en tant que ministre de l’Éducation.

Un ami m’a fait remarquer que le docteur Yves Bolduc est l’antithèse du docteur Jacques Ferron, cet écrivain de talent, humoriste pince-sans-rire et cultivé qui soignait souvent bénévolement les pauvres (avant l’assurance maladie) dans son cabinet installé sur la Rive-Sud, à une époque où c’était un Far West où des familles vivaient sans routes, eau courante ou électricité.

Raccourcir l’hiver

Sensible peut-être à ce Journal qui posait à ses lecteurs la question de sondage qui tue («Êtes-vous pour ou contre le froid?»), Sébastien CoRhino a promis de raccourcir l’hiver en conformant décembre et janvier au modèle de février, qui ne comporte que 28 jours, puis de reporter ces journées d’hiver coupées vers des mois plus chauds.

Il propose aussi de tirer au sort les postes de sénateur pour que n’importe qui puisse par hasard toucher un salaire mirobolant.

Si comme moi, vous êtes du club des athées politiques, vous aurez l’occasion de rire de ces stupidités pas forcément plus folles que celles que nous radotent ceux qui sont au pouvoir... Si vous en avez l’énergie, pourquoi ne pas vous faire Rhinocéros et vous présenter pour lui?

Avez-vous envie, ces jours-ci, de voter pour le Parti Rhinocéros ?

*****

Vous désirez réagir à cet article dans nos pages Opinions? Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: jdm-opinions@quebecormedia.com .