/entertainment/celebrities
Navigation

Guy Laliberté pourra bientôt profiter de son île en Polynésie française

Le fondateur du Cirque du Soleil se fait construire une villa

Guy Laliberté
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Guy Laliberté est retourné la semaine dernière en Polynésie française, où se trouve l’île privée qu’il espère utiliser pour sa famille advenant une épidémie ou une guerre globale.

Neuf ans après avoir acheté l’île de Nukutepipi, Guy Laliberté devrait pouvoir en profiter pour de bon, l’an prochain. Il y a quelques jours, le fondateur du Cirque du Soleil s’est rendu en Polynésie française, où il a rencontré le président Édouard Fritch et ses ministres.

Laliberté a confié au groupe ses projets d’implantation sur le petit atoll de 2,3 km carrés. Il veut que tout se fasse dans le respect de l’environnement, de la préservation de la flore et de la faune.

Le média local, Tahiti Infos, a indiqué que le projet de construction de la villa de Laliberté, d’une durée de deux ans, devrait s’achever l’an prochain. Les coûts sont évalués à près de 20 millions de dollars américains d’investissement.

Endroit autosuffisant

Nukutepipi, en Polynésie française, est un petit atoll qu’a acquis Guy Laliberté. Il est situé à environ 750 kilomètres à l’est de Tahiti, dans l’océan Pacifique.
Photo courtoisie
Nukutepipi, en Polynésie française, est un petit atoll qu’a acquis Guy Laliberté. Il est situé à environ 750 kilomètres à l’est de Tahiti, dans l’océan Pacifique.

En mai 2014, en entrevue au Journal, Guy Laliberté avait parlé de cette petite île du Pacifique qu’il avait achetée d’une firme japonaise en 2007. «Je me conçois une place pour recevoir ma famille, des amis, pour être capable d’être dans un endroit hyper paisible, avait-il dit. Mais tranquillement, à cause de tout ce qui se passe dans le monde, je me suis dit: “ça pourrait peut-être aussi être la place pour que si – jamais – il y a une épidémie, une guerre globale; où je pourrais emmener ceux que j’aime, ma famille”.»

Le milliardaire québécois est ainsi en train de se bâtir un endroit autosuffisant. «Je vais être totalement autonome au niveau fonctionnement: solaire, environnemental, écologique, tout ça», avait-il dit au Journal. Il a confié la coordination des travaux à un ami, Olivier Noinain.

Contactée hier par Le Journal, Renée-Claude Ménard, porte-parole du Cirque du Soleil, a confirmé que les travaux avançaient bien. «C’est son projet de résidence personnelle, qui n’a rien à voir avec le Cirque du Soleil. Mais ça va bon train. Il y est allé pour s’assurer que les travaux allaient bien.»

♦ Située à environ 750 kilomètres de Tahiti, dans le sud des Tuamotu, l’île de Nukutepipi avait été envisagée, il y a quelques années, pour accueillir un important projet touristique voté par le gouvernement de la Polynésie française. C’était toutefois avant que Laliberté en prenne finalement possession.

♦ Dévasté par un cyclone en 1983, l’atoll comprend une plage de sable blanc de 800 mètres et, surtout, aucun moustique. Le vrai paradis, quoi!