/entertainment/music
Navigation

Rebecca atteint son objectif

L’ex-candidate de La Voix a amassé plus de 2000 $ en dons afin de financer son premier album

L'ex-candidate de La Voix, Rebecca Leclerc, est parvenue à amasser plus de 2000 $ en dons de la part du public.
Photo courtoisie L'ex-candidate de La Voix, Rebecca Leclerc, est parvenue à amasser plus de 2000 $ en dons de la part du public.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré son élimination lors des auditions La Voix, Rebecca Leclerc a choisi de se retrousser les manches. La Chicoutimienne s’est tournée vers le sociofinancement afin de réaliser son premier album. Elle était loin de se douter qu’en seulement deux semaines, les dons allaient se faire aussi nombreux. Résultat: l’enregistrement débutera dès cette semaine.

«Au cours du tournage de l’émission, j’ai eu beaucoup de temps pour penser à ce que j’allais faire après. J’avais accumulé plusieurs chansons et j’avais envie de les immortaliser. J’ai trouvé une équipe, mais il me manquait l’argent...», nous raconte-t-elle.

De là est née son idée de recourir aux dons du public. Son objectif? Amasser 2000 $ en un mois. Un but qu’elle aura finalement atteint en seulement deux semaines. «Les gens me font confiance, même des purs inconnus. Ma famille m’a donné une cinquantaine de dollars, le reste provient du public. Il y a même une madame qui m’a dit qu’elle me donnait son argent qui lui servait pour aller chez la coiffeuse ce mois-ci!», affirme la jeune femme, encore étonnée.

À présent, quand pourrons-nous entendre le fruit de son travail? «On commence à travailler l’album mardi», spécifie Rebecca.

Victime de railleries

La semaine suivant son élimination de La Voix, Rebecca Leclerc a été la cible de plusieurs internautes qui se moquaient de sa voix et des mimiques de Pierre Lapointe lors de sa prestation. «Ça ne m’a pas touché personnellement, ce qui m’a fait de la peine c’est de voir qu’autant de gens sont assis derrière leur ordinateur et prennent le temps d’être méchants», estime la jeune femme.

Des commentaires qui n’ont freiné en rien la motivation de la Saguenéenne qui compte, bien au contraire, participer à d’autres concours, lors des prochains mois. «Cette semaine, je participe à Caisse qu’on chante?, des caisses Desjardins. Je vais aussi m’inscrire au Festival de la chanson de Granby», nous apprend-elle. «La Voix n’était pas une fatalité, c’était une étape», ajoute Rebecca.