/lifestyle/techno
Navigation

La fin des appareils photo classiques

Coup d'oeil sur cet article

Sur le populaire site de partage photo Flickr, deux fabricants se partagent le palmarès des cinq appareils photo les plus communs. Nikon? Canon? Que non! Les cinq appareils photo les plus courants ne sont pas des appareils photo! Ce sont des téléphones!

Le top 5 appartient à Apple et ses iPhone 5, 5S et 6 ainsi qu’à Samsung et ses Galaxy S4 et S5.

Comme Flickr est un site pour passionnés de photo, il est logique de croire que cette tendance est encore plus lourde dans le grand public.

Sur un billet de blogue récemment publié, le célèbre photographe américain Vincent Laforet prédit carrément la fin des appareils photo qui ne sont pas destinés aux professionnels.

En y réfléchissant un peu, il est facile de voir la tendance.

Les appareils photo de type «compact» (point and shoot) étaient très répandus chez tous ceux qui avait un besoin ponctuel de prendre des photos: quelques souvenirs de voyages, un ou deux clichés lors d’une soirée entre amis, la jolie bouille du petit dernier pour envoyer à grand-maman.

Même les appareils de type bridge, censés faire le pont entre les compacts d’entrée de gamme et les SLR plus chers, sont en voie de disparition. Pourquoi dépenser 300 $ alors que nous avons un iPhone qui nous suit partout et qui fait tout aussi bien?

De plus, étant connecté à internet, plus besoin de télécharger les photos, de les faire imprimer et de les mettre dans le précieux album. Deux ou trois clics et hop! C’est publié sur Facebook.

Virage raté

De toute évidence, les fabricants traditionnels tels que Nikon et Canon ont complètement raté le virage web social. Un peu comme Kodak qui a refusé de voir la montée du numérique, ce qui a fini par mener à sa perte.

Les nouveaux joueurs plongent à pieds joints dans la révolution des téléphones intelligents. Avec sa nouvelle gamme QX, Sony développe même un nouveau type d’appareil impossible à imaginer il y a cinq ans: l’«appareil à joindre à un téléphone» (smartphone attachable camera). Il s’agit d’objectifs complètement contrôlés à distance par l’écran du téléphone iPhone ou Android.

Il est possible d’attacher l’objectif au téléphone pour avoir un style point and shoot, mais il est tout aussi possible d’avoir le téléphone dans une main et l’objectif dans l’autre.

Qu’est-ce que cela veut dire pour les photographes professionnels?

Vincent Laforet prédit que les fabricants vont cesser de chouchouter le marché haut de gamme avec leurs produits vedettes. Avant, voir une série de téléobjectifs blancs sur la ligne de côté lors d’un match de la NFL était une publicité extraordinaire pour Canon. Il était possible d’avoir une marge de profit plus basse dans ce segment de marché, car l’idée était de mettre dans la tête du grand public que si les pros utilisent du Canon (ou du Nikon), c’était sûrement bon pour eux aussi.

Mais si les compacts et les bridges disparaissent aux profits des téléphones intelligents, pourquoi investiraient-ils des montants astronomiques en recherche et développement pour ce segment de marché très spécialisé s’il n’y a pas de répercussions sur le marché d’entrée de gamme?

  • Francis Vachon est un photographe professionnel de Québec.

*****

 

Vous désirez réagir à cet article dans nos pages Opinions? Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: jdm-opinions@quebecormedia.com .