/investigations/techno
Navigation

L'UPAC arrête un haut placé d'IBM

UPAC
Photo les archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’Unité permanente anticorruption a confirmé, lundi matin, l’arrestation de Daniel Létourneau, l'un des directeurs des ventes d’IBM, au Québec.

Ce dernier est une figure importante de l’entreprise. M. Létourneau, qui est a l’emploi de la firme informatique depuis 1984 et a aussi été l'un des directeurs nationaux des ventes d’IBM Canada. Il fait face à des chefs d’accusation de fraude, d’abus de confiance et de complot pour fraude.

Létourneau fait partie des personnes visées par la frappe majeure de l’UPAC, la semaine dernière, qui a mené à l’arrestation de huit individus qui auraient participé à un stratagème de fraude dans l’octroi d’un contrat informatique de 24 M$ à Revenu Québec.

L’individu était à l’extérieur du pays lorsque les mandats d’arrestations ont été lancés. Il a donc finalement été appréhendé par les autorités.

Rappelons que trois employés d’IBM et deux de la firme EBR font partie des frappes de l’UPAC qui croit que les entreprises n’étaient pas au courant du stratagème frauduleux allégué.

Mitraille

Les arrestations font suite au projet d’enquête Mitraille. Patrick Fortin qui a déjà été architecte principal d’IBM durant près d’une décennie a aussi été arrêté. Gilles Gariépy est l’autre employé d’IBM qui a été visé.

Il s’agissait de la deuxième frappe de l’UPAC dans le domaine de l’informatique.

Lors des deux opérations, Mohamed El Khayat, cofondateur d’EBR et Abdelaziz Younsi, directeur des technologies de l’information au ministère de la Sécurité publique, ont été arrêtés.

La semaine dernière, les fonctionnaires de Revenu Québec, Jamal El Khaiat (petit frère de Mohamed) et Hamid Iatmanene ont aussi été arrêtés. Tout comme Jean-François Robidas vice-président aux ventes d’EBR.

*****

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions? Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: jdm-opinions@quebecormedia.com .