/news/currentevents
Navigation

Crâne humain trouvé à Sherbrooke: la victime identifiée

Sébastien Gratton, porté disparu depuis le 6 septembre 2012
Crédit photo : Service de police Sébastien Gratton, porté disparu depuis le 6 septembre 2012

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – Le mystère entourant la découverte d'un crâne humain dans un boisé de Sherbrooke en novembre dernier est en partie élucidé.

Le crâne humain découvert en novembre 2014 dans un boisé de Sherbrooke a été identifié comme étant celui de Sébastien Gratton, porté disparu par la police de Laval en septembre 2012. Il avait été vu pour la dernière fois le 6 septembre 2012 à son travail. Sa conjointe, ne le voyant pas revenir à la maison, avait signalé sa disparition. Sébastien Gratton souffrait alors de problèmes personnels et de problèmes de santé.

Le véhicule du disparu avait été retrouvé le 7 septembre sur l'autoroute 10 à Sherbrooke par la Sûreté du Québec. À ce moment, des avis avaient été diffusés à nouveau à Sherbrooke et les recherches se sont poursuivies dans le secteur, mais sans succès.

À la recherche d'autres ossements

Après la découverte du crâne humain en novembre dernier, une dizaine de policiers de l'équipe de sauvetage en forêt du Service de police de Sherbrooke avaient ratissé le boisé afin de retrouver d'autres ossements humains, mais ils avaient dû y renoncer à cause de l'arrivée de la neige.

«Les comparaisons d'ADN avec les fichiers des personnes disparues nous ont permis d'identifier la victime, mais comme nous n'avons pas retrouvé d'autres ossements, on ne peut pas, pour le moment, expliquer les circonstances entourant le décès», a déclaré Martin Carrier, porte-parole du Service de police de Sherbrooke.

Reprise des recherches au printemps

Il se pourrait que les recherches reprennent au printemps pour découvrir d'autres ossements. Le périmètre de recherche pourrait s'étendre, puisque l'état du crâne et l'endroit où il a été découvert laissent croire que des animaux auraient pu le déplacer.

L'enquête du coroner se poursuit et le dossier fera l'objet d'un rapport qui pourrait nous en apprendre davantage.