/news/politics
Navigation

Accès au fleuve: Projet Montréal veut promouvoir la Route bleue

GEN-ROUTE BLEUE
Photo AMÉLI PINEDA/AGENCE QMI Alexandre Joly, directeur général d'Accès Fleuve ZIP Ville-Marie, Alain Vaillancourt, porte-parole de Projet Montréal en matière de sports et loisirs et Sylvain Ouellet, porte-parole de Projet Montréal en matière d'environnement lors d'un point de presse tenu à Montréal ce jeudi 19 mars 2015.

Coup d'oeil sur cet article

Projet Montréal demande à la Ville de Montréal d’améliorer ses sites d’accostages et ses aires de repos aux abords du fleuve afin de promouvoir la Route bleue du Grand Montréal, un sentier maritime qui permet de découvrir la métropole en kayak ou en canot.

Sur les 94 sites officiels de cette route, 62 sont situés à Montréal. Selon Projet Montréal, plusieurs de ces lieux pourraient être davantage fréquentés si la Ville investissait davantage dans leur promotion.

Selon Alexandre Joly, directeur général d’Accès ZIP Ville-Marie, quelques milliers de dollars pourraient faire une grande différence.

«Chaque aménagement peut être réalisé pour quelques milliers de dollars, a-t-il souligné. On a une trentaine de sites d’urgence qu’on pourrait mieux aménager, on parle d’un investissement de 50 000 $.»

Parmi les emplacements qui pourraient être réaménagés, M. Ouellet cite les parcs nature de l’île de la Visitation, dans Ahuntsic, et celui de la Pointe-aux-Prairies, dans Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

«On investit des sommes importantes dans l’amélioration de la qualité de l’eau, c’est un peu bête qu’on tourne le dos au fleuve et qu’on ne fasse rien pour en redonner l’accès aux Montréalais», a fait valoir Sylvain Ouellet, conseiller de Projet Montréal en matière d’environnement.

Des mesures «simples» comme l’amélioration de la signalisation autour des sites pourraient être selon M. Joly une des premières mesures à mettre en place à faible coût.

Attirer les touristes

Un partenariat avec Tourisme Montréal pourra également permettre d’amener plus de touristes sur ces lieux parfois méconnus.

M. Joly estime qu’actuellement, 1000 personnes utilisent la Route bleue annuellement dont la moitié lors du grand Tour de la Route bleue, un événement annuel pour parcourir les 300 km de cette route.

L’opposition officielle pense qu’avec une meilleure promotion, les utilisateurs pourraient grimper à 10 000 par année.

«Montréal est pratiquement absente dans la promotion de cette route, alors qu’elle représente un potentiel énorme pour les Montréalais qui, l’été, n’ont peut-être pas accès à des vacances dans un chalet ou à l’extérieur de la Ville», a fait valoir M. Ouellet.

Une motion sera déposée au conseil du 23 mars prochain afin de demander à Montréal de participer activement au développement de cette route maritime.

Du côté de l’administration Coderre, le plan de l’eau de la Ville de Montréal sera présenté vendredi matin.

Route bleue du Grand Montréal

• 150 km de circuit

• 1000 visiteurs en moyenne par année

• 62 sites d’embarquement à Montréal

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.