/finance
Navigation

Des forfaits de base à 25 $ dès mars 2016

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Les consommateurs canadiens seront bientôt libérés du carcan imposé par les câblodistributeurs et les entreprises de télévision par satellite, qui devront offrir à compter de mars 2016 un forfait de base ne coûtant pas plus de 25 $ par mois.

L’annonce du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes s’inscrit dans le cadre de sa consultation publique «Parlons télé» lancée en 2013. Les consommateurs canadiens ont exprimé leur frustration à l’égard des forfaits de base qui, à leur avis, comptent trop de canaux et sont devenus trop chers, a souligné le CRTC lors de son annonce.

Les mesures annoncées hier comprennent aussi un nouveau modèle pour l’abonnement à des canaux à la carte ou en petits forfaits. D’ici mars 2016, les câblodistributeurs et les compagnies de télévision par satellite devront permettre l’achat de canaux sur une base individuelle, ou l’abonnement à de petits forfaits de cinq ou dix canaux. À compter de décembre 2016, les compagnies devront offrir les deux options.

«Ces changements sont mis en place de manière responsable et calculée pour atténuer l’incidence sur l’économie canadienne et sur les emplois dans l’industrie de la télévision au Canada», a souligné le président du CRTC, Jean-Pierre Blais.

«Nous sommes conscients qu’il faut laisser le temps aux radiodiffuseurs d’adapter leurs stratégies d’affaires et de programmation, alors que les entreprises de distribution par câble et par satellite doivent mettre à jour leurs systèmes informatiques», a ajouté M. Blais.

Petits marchés et grands centres

Le forfait de base devra comprendre toutes les stations de télévision locales et régionales canadiennes, les canaux d’intérêt public comme ceux qui diffusent les travaux parlementaires, les canaux éducatifs et le canal communautaire. Des chaînes américaines pourraient aussi être incluses. Dans les petits marchés, les forfaits de base pourraient comprendre quelque 15 canaux tandis que dans les grands centres, un peu moins de 30 canaux seraient accessibles.

Les câblodistributeurs et les compagnies de télévision par satellite pourront continuer d’offrir leurs forfaits actuels, mais ils devront aussi mettre à la disponibilité de leur clientèle les petits forfaits qui pourront être achetés selon un thème (sports, arts, etc.) ou créer sur mesure par le client.