/travel
Navigation

La nature reine aux Galàpagos

Coup d'oeil sur cet article

Un archipel volcanique de 8000 km2 composé de 19 îles situé au cœur du Pacifique à 1200 kilomètres des côtes de l’Équateur. Habité depuis la nuit des temps par des animaux inusités; on raconte qu’ils y sont arrivés au fil du temps sur des morceaux de bois à la dérive ou simplement poussés par des vents. C’est en 1535 que les hommes découvrent ces îles. Les marins, les pirates et les pêcheurs y ont trouvé refuge.

Photographe amateur passionné, c’est armé de ma caméra que j’ai pris mon envol pour les Galápagos en 2014. Je sentais que les Galápagos me donneraient l’opportunité de saisir de superbes photos. En compagnie d’une autre photographe, Marie Lavigne, et de deux vétérinaires dévouées à l’aide aux animaux, je suis arrivé à Quito le 4 mai.

Dès l’aube le 5 mai, nous nous sommes dirigés à l’aéroport de Quito pour un vol à destination de Baltra. Soixante minutes plus tard, nous y voici. Après avoir acquitté notre droit d’entrée de 100$, un bus nous transporte à un bateau-navette situé à un kilomètre de l’aéroport. Ici, la nature est reine. Le ciel est d’un bleu inspirant, le soleil brille, les cœurs sont ouverts à la découverte. Le premier animal à nous souhaiter la bienvenue est un lion de mer se prélassant au soleil sur une bouée de navigation.

Douze minutes plus tard, nous voici rendus à l’île de Santa Cruz. Elle compte 11 500 habitants. Au cœur du village, on y retrouve une station artisanale de préparation de poissons. Il faut vivre l’expérience du retour des pêcheurs. Pélicans et lions de mer en liberté vous y attendent. Vous pouvez les observer de près. Impressionnant. Odeur de poissons et de lions de mer incluse!

Autre incontournable: les tortues géantes. Il faut les voir pour le croire. Vous pouvez les rencontrer à tout moment en zone boisée ou partiellement boisée. Elles sont superbes et semblent littéralement sorties d’un autre monde.

Autre île à découvrir: l’île de North Seymour. Accessible par petit bateau moteur en excursion à partir de Santa Cruz, l’île fait deux km2. Inhabitée, elle est le refuge par excellence des oiseaux typiques des Galápagos. Les photographes amateurs y viennent pour saisir des clichés mémorables: le fou à pattes bleues et la frégate magnifique se laissent photographier sans gêne en l’absence de prédateurs sur l’île. Quel spectacle! Tout simplement enivrant!

Hébergement

Nous avons tous logé au K-LTA, ce petit hôtel rustique et abordable, situé au cœur même du village de Santa Cruz, là où les locaux vivent paisiblement leur vie d’insulaire. Nos forts sympathiques hôtes, Yogo et Ainoa, les propriétaires de l’endroit, ont agi volontairement à titre de guides locaux pour la durée de notre séjour. Sourire, bonne humeur et hospitalité inclus!

Plage surprenante: la magnifique plage appelée Tortuga Bay. Il s’agit d’une plage de sable blanc digne des plus belles plages des Caraïbes. Quelle agréable surprise sur une île volcanique! La baignade et la marche sont agréables et sécuritaires. Les iguanes marins, ces gros lézards noirs, viennent même vous saluer cordialement en toute discrétion entre deux séances de bronzage.

Voyager aux îles Galápagos représente une expérience inoubliable. Je vous suggère de prendre un moment pour le vivre au moins une fois dans votre vie. Deux options s’offrent à vous: orchestrer votre voyage par vous-même grâce à internet et économiser des milliers de dollars, ou confier votre projet à des spécialistes qui vous offrent le «clé en main» à des prix beaucoup plus imposants. Du simple au double! De 3000 à 6000 $ pour une dizaine de jours.

– Stéphane Slogar, Collaboration spéciale