/news/consumer
Navigation

De l’arsenic dans le Ménage à Trois

Une poursuite américaine cible 83 vins qui contiennent ce poison

Vin populaire auprès de plusieurs Québécois, le Ménage à Trois aurait atteint 40,5 parties par milliard, ce qui est près de cinq fois la quantité maximale d’arsenic pour l’eau.
Photo d'archives Vin populaire auprès de plusieurs Québécois, le Ménage à Trois aurait atteint 40,5 parties par milliard, ce qui est près de cinq fois la quantité maximale d’arsenic pour l’eau.

Coup d'oeil sur cet article

Le populaire vin Ménage à Trois, vendu à la SAQ, figure en tête de liste d’un palmarès peu glorieux de 83 vins ciblés dans une poursuite américaine en raison de leurs «niveaux très élevés» d’arsenic.

Véritable bombe dans le domaine vinicole américain, la poursuite liée à des tests de laboratoire effectués à Denver a été déposée jeudi dernier à la Cour supérieure de la Californie. Au total, 28 producteurs sont concernés.

En consultant la liste des vins ciblés, Le Journal a remarqué que les populaires Ménage à Trois, Moscato, Chardonnay et Rosé, ainsi que le Beringer, White Zinfandel se retrouvent notamment sur le banc des accusés pour leurs fortes concentrations en arsenic.

Plus d’arsenic que dans l’eau

Les données du laboratoire révèlent que les vins visés peuvent contenir de l’arsenic organique, répandu naturellement dans la croûte terrestre, mais également inorganique, issu de produits chimiques et donc beaucoup plus dangereux pour la santé. Selon la poursuite, l’arsenic inorganique est cancérigène et peut causer des troubles cardiaques, en plus de nausées, de douleurs abdominales et de diarrhées.

«Ce sont parfois des restants de pesticides ou des produits chimiques servant à clarifier le vin qui sont en cause. Arroser les vignes dans les dernières semaines avant la récolte, ce qui n’est pas censé être fait, peut aussi laisser des traces», explique le chroniqueur de Vin Québec Marc-André Gagnon.

Selon les résultats du laboratoire spécialisé dans l’analyse des vins BeverageGrades, certains vins présenteraient des taux d’arsenic variant entre 10 et 50 parties par milliards par litre, alors que Santé Canada considère la dose maximale à 10 parties par milliard pour l’eau potable.

Le Ménage à Trois Moscato, se détaillant à 17,25 $, aurait atteint 40,5 parties par milliard, ce qui est près de cinq fois la quantité maximale d’arsenic pour l’eau

Normes trop souples ?

Aux États-Unis, aucune réglementation n’est établie concernant les niveaux de produits chimiques dans le vin, ce qui n’est heureusement pas le cas au Cana­da.

Toutefois, tous les vins listés dans la présente poursuite pourraient être vendus chez nous puisque Santé Canada fixe une limite de 100 parties par milliard d’arsenic par litre.

La SAQ soutient qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter, mais elle ne peut confirmer que ses vins ne contiennent pas d'arsenic. La société d'État affirme que tous ses vins respectent les normes fédérales.

 

3 extraits de la poursuite

Vin populaire auprès de plusieurs Québécois, le Ménage à Trois aurait atteint 40,5 parties par milliard, ce qui est près de cinq fois la quantité maximale d’arsenic pour l’eau.
Photo d'archives

«L’arsenic est inodore, incolore et est un poison très toxique reconnu pour causer des maladies ou la mort lorsqu’ingéré par l’humain.»

«L’arsenic est hautement toxique lorsqu’il se propage dans le corps humain.»

«Lorsque consommé sur une longue période, (l’arsenic) augmente les chances de mourir prématurément.»

 

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.