/news/society
Navigation

Walmart Jonquière : Les anciens employés remportent la bataille

Après 10 ans, une entente de principe a été conclue avec les ex-employés de Jonquière

Walmart Jonquière : Les anciens employés remportent la bataille

Coup d'oeil sur cet article

Les ex-employés du Walmart de Jonquière se réjouissent de l’entente de principe sur leur indemnité qui vient d’être conclue après 10 ans de lutte juridique entre la compagnie et le syndicat des TUAC.

«On vit une joie intense en ce moment. Après 10 ans à patienter, on est vraiment contents que ça se termine comme ça», a déclaré un ancien employé, Patrice Bergeron.

L’entente de principe a été présentée vendredi et hier matin aux ex-salariés qui se sont présentés à l’hôtel la Saguenéenne. En tout, un peu plus de 100 employés sur les 150 visés par l’entente sont venus assister à la fin d’une longue lutte juridique.

Selon les TUAC, il manquait des anciens salariés, puisqu’après 10 ans, plusieurs ont déménagé en dehors de la région.

Une clause de confidentialité a été ajoutée, alors il est impossible de connaître le montant de l’indemnité que Walmart concède à ses anciens employés.

De nombreux applaudissements ont fusé de la salle pendant sa présentation, signe de satisfaction des ex-employés.

Long combat

La cause de la fermeture du Walmart Jonquière a traîné pendant 10 ans et a passé deux fois en Cour suprême, mais le procureur des TUAC, Claude Leblanc, se dit tout de même satisfait du dénouement: «Ç’a été long c’est certain, mais maintenant, il faut aussi dire que les résultats sont là. Autant le syndicat que les employés sont contents.»

Un autre ancien salarié, Pierre Martineau, se dit fier de ne pas avoir abandonné: «C’est vrai que ç’a été laborieux, mais on recommencerait parce qu’on a la tête haute en ce moment. On ne regardera plus le sol maintenant.»

Travail de longue haleine

Les ex-employés soulignent que le travail de longue haleine de leur syndicat a été bénéfique et récompensé.

«On a été très bien guidés et sans eux, on n’aurait pas pu se rendre jusqu’ici», a avoué Patrice Bergeron.

Maintenant que l’entente a été présentée aux anciens salariés, ne reste plus que les procédures administratives pour que la saga du Walmart Jonquière prenne fin.

Patrice Bergeron est soulagé de cette conclusion:«Ça nous permet de tourner la page, de passer à autre chose et de pouvoir continuer notre vie tranquillement.»

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.