/finance/news
Navigation

Comment faire pour occuper ses logements?

Logement à louer
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le taux d’inoccupation de nos logements augmente dans la plupart des villes au Québec. Que faire pour louer ces logements? Il faut s’adapter à la clientèle qui est changeante.

Le taux d’inoccupation de nos logements augmente dans la plupart des villes au Québec. Que faire pour louer ces logements? Il faut s’adapter à la clientèle qui est changeante.

Plusieurs facteurs exercent une grande pression sur la location des logements.

L’accès au crédit

Obtenir un prêt est assez facile ces temps-ci avec les bas taux d’intérêt. On voit de plus en plus de jeunes couples qui s’achètent une maison plutôt que de vivre en logement.

Les jeunes locateurs âgés de moins de 25 ans ont diminué de 5 % et ceux de 25 à 34 ans, de 6 % entre 2001 et 2011. Le problème pour les propriétaires est que, souvent, le paiement d’hypothèque est presque identique au montant d’un loyer.

Les condos

Il y a un grand inventaire de condos au Québec, ce qui fait que les promoteurs ont de plus en plus de peine à les vendre. Ils utilisent toutes sortes de ruses pour attirer la clientèle, telles que électroménagers gratuits, plusieurs bonus inclus, 10 000 $ de meubles, etc.

On a même vu une auto incluse (location de quatre ans). Malgré toute la créativité, il est encore difficile de vendre, alors les promoteurs se tournent maintenant vers la location de condos. Cela n’aide pas du tout le logement régulier et en augmente le taux d’inoccupation. À Montréal, le condo en location représente 13,3 % et à Québec, 10,2 % selon la SCHL.

Les célibataires

Selon des statistiques présentées par la CORPIQ, le 11 mars, 48 % des locataires de la région de Montréal habitent seuls. Qu’est-ce que cela signifie comme information? Ces gens vont rechercher des logements de plus en plus petits et les logements 5 ½ ou 6 ½ vont demeurer vides. Les micrologements ou lofts seront donc en demande.

Le vieillissement de la population

La grande tendance en immobilier, selon M. Jean-François Gilbert du groupe Altus, est que 20 % des gens ont présentement 65 ans et plus. En 2035, la proportion sera en hausse de 27 %, ce qui sera une opportunité pour plusieurs propriétaires d’immeubles. Les personnes âgées n’ont pas les mêmes besoins que celles de 30 ans; les proprios doivent donc le considérer et adapter leurs offres de logement en conséquence.


Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ. Son entreprise de formations et de coaching pour investisseurs en immobilier – Immofacile.ca – peut percevoir des honoraires liés à la formation et aux soirées de conférences mensuelles.

 

Brèves

Que faire pour louer ?

- Vérifiez si vous pourriez diviser votre grand logement en deux petits logements pour profiter des clients célibataires et personnes du troisième âge.

- Mieux adapter vos logements pour les personnes vieillissantes avec supports au bain, près de la toilette, ascenseur; éviter les escaliers le plus possible, etc.

- Développer des activités pour vos locataires.

- Mettre l’accent sur le service à la clientèle.

- Ayez une bonne communication avec vos locataires.

- Offrez un mois gratuit pour attirer le plus de clients possible.