/finance/business
Navigation

Heinz et Kraft Foods unissent leur force

Le cinquième groupe alimentaire mondial est né

Heinz et Kraft Foods
Photo AFP Le rapprochement de Kraft Foods et Heinz va donner naissance au cinquième groupe agroalimentaire mondial.

Coup d'oeil sur cet article

La fusion des groupes Kraft Foods et Heinz est le dernier avatar de la consolidation du secteur de la gastronomie «à l’américaine» qui connaît un bouleversement en profondeur.

Le rapprochement de Heinz, célèbre pour son ketchup, et de Kraft Foods (saucisses, fromages, cafés...) va donner naissance au cinquième groupe agroalimentaire mondial, avec la bénédiction des milliardaires américain Warren Buffett et helvético-brésilien Jorge Paulo Lemann.

Les deux hommes s’étaient associés pour le rachat de Heinz en 2013 pour quelque 28 milliards de dollars et poursuivent ainsi leur offensive dans le secteur de l’alimentation.

Selon les termes de l’accord annoncé hier, les actionnaires actuels de Heinz détiendront 51 % du capital de la société fusionnée, qui prendra le nom de The Kraft Heinz Company. Le nouveau groupe sera dirigé par le directeur général actuel de Heinz, Bernardo Hees.

Pour assurer le succès de l’opération, les actionnaires de contrôle de Heinz,

M. Buffett et sa société Berkshire Hathaway ainsi que le fonds d’investissement brésilien 3G Capital de M. Lemann, vont investir 10 milliards de dollars supplémentaires dans la société afin d’offrir aux actionnaires de Kraft une prime en cash de 16,50 dollars par action.

Le chiffre d’affaires de la nouvelle entité atteindra de l’ordre de 28 milliards de dollars, la positionnant au cinquième rang mondial et à la troisième place aux États-Unis.

Une nouvelle entité

<b>Warren Buffet</b><br />
Milliardaire
Photo AFP
Warren Buffet
Milliardaire

Elle pourrait dégager des économies d’échelle d’au moins 1,7 milliard de dollars d’ici 2017. «C’est mon type de transaction: réunir deux organisations de classe mondiale et dégager de la valeur pour les actionnaires», s’est réjoui M. Buffett, qui fut jusqu’en 2010 le premier actionnaire de Kraft avant que n’éclatent des divergences stratégiques avec la direction. Kraft avait décidé de vendre ses pizzas pour financer l’acquisition du britannique Cadbury, mais il y était opposé.

La nouvelle société Kraft Heinz devrait profiter de l’ancrage international des marques Heinz qui, outre le célèbre ketchup et autres mayonnaises, compte aussi les produits Weight Watchers.

À Wall Street, le mariage, qui devrait être finalisé dans la seconde partie de l’année, était bien accueilli: le titre Kraft bondissait de 36,24 % à 83,55 dollars vers 15 h 6 GMT. Heinz n’est plus coté depuis son rachat en 2013.