/opinion/blogs/columnists
Navigation

À qui appartient le Cirque du Soleil ?

Cirque du Soleil - Spectacle Kà
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

À qui donc appartient le Cirque du Soleil ? Du point-de-vue légal, il n’y a aucun doute là-dessus. L’emprise est à 90% la propriété de Guy Laliberté. Les 10% restants appartiennent à des intérêts de Dubai. Guy Laliberté a eu l’inspiration et la force de monter cette affaire, en particulier parce qu’il a su très bien s’entourer. Mais le Cirque du Soleil est plus que cela.

Le Cirque du Soleil est aussi un fleuron de l’industrie du cirque au Québec et dans le monde. C’est un ambassadeur du savoir-faire du Québec. C’est surtout le résultat du travail et de la créativité de Québécois. En ce sens, le Cirque du Soleil n’appartient pas qu’à M. Laliberté. Aussi choquant que cela puisse paraître à M. Laliberté.

La vente du cirque à des intérêts majoritairement étrangers serait dommageable à l’économie du Québec et du Canada. Il n’y a aucun doute là-dessus. Les promesses de maintien du siège social à Montréal ne valent rien à long terme. Ce sont presque toutes les activités que le cirque réalise à Montréal qui finiraient par quitter le Québec.

La vente éventuelle du cirque à des intérêts étrangers fait partie d’un mouvement mondial beaucoup plus vaste. De plus en plus de secteurs économiques sont contrôlés par un nombre de plus en plus petit d’entreprises extrêmement riches. La toute récente fusion entre Heinz et Kraft constitue un exemple parmi d’autres de la montée des oligopoles à l’échelle mondiale.

Or, même si un certain nombre de nos entreprises bénéficient de ce mouvement, parce qu’elles peuvent aussi  réaliser des  acquisitions à l’étranger, nos entreprises ont cinq handicaps majeurs :

  1. La culture familiale d’entreprise est faible au Québec. Souvent, les entrepreneurs qui ont réussi ne parviennent pas à transmettre leur entreprise à leurs descendants ou à des proches qui continueraient  à diriger l’entreprise.
  2. Beaucoup de Québécois souffrent d’une sorte de syndrome de «liberté 55». Plutôt que de poursuivre leur œuvre de développement d’entreprise, ils vendent pour pourvoir vivre de leurs rentes.
  3. Beaucoup d’entrepreneurs, qui pourtant ont très bien réussi, pensent encore être nés pour un  petit pain. Plutôt que de lutter pour prendre de l’expansion, d’acheter eux-mêmes d’autres entreprises, passé un certains stade d’expansion, ils préfèrent baisser les bras et vendre.
  4. Nous sommes plus catholiques que le pape. À peu près tous les gouvernements possèdent divers outils pour stopper les prises de contrôle étrangères de leurs fleurons économiques. Ici, nous avons tendance à jouer selon les règles même quand les autres trichent.
  5. Le capital disponible au Québec et au Canada est faible en comparaison des immenses ressources dont disposent les entreprises de plusieurs pays. À long terme, toutes les entreprises intéressantes du Québec sont menacées d'achat par des intérêts étrangers.

Ceci ayant été dit, il est évident que le Cirque du Soleil est en difficulté. Après avoir fait un grand ménage dans la direction, force est de constater que le principal problème du cirque pourrait être Guy Laliberté lui-même. Sa volonté de vendre, son voyage dans l’espace, tendent à montrer que M. Laliberté n’a peut-être plus le feu sacré pour son entreprise.  Son retrait de la présidence active serait alors une bonne décision. Mais doit-il pour autant vendre le contrôle de son entreprise ? Doit-il vendre le cirque à des intérêts étrangers ? Bien-sûr que non.

Si le Cirque était vendu à des intérêts étrangers, le Québec pourrait et devrait invoquer les intérêts supérieurs du Québec pour stopper ce choix. Hélas, cet interventionnisme paraîtrait ignoble à plusieurs élus, au nom de la liberté d’entreprise, du néolibéralisme, etc. À ceux-là on peut dire : ouvrez les yeux et regardez ce qui se fait ailleurs. Vous constaterez que tous les gouvernements protègent leurs grandes industries, peu importe l’idéologie des dirigeants.

Au regard des intérêts supérieurs du Québec, le Cirque du Soleil appartient à tous les Québécois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.