/finance/taxes
Navigation

Le poids de la dette diminue

Coup d'oeil sur cet article

Le poids de la dette de l’État québécois par rapport au PIB va diminuer pour la première fois en sept ans, au cours de l’exercice 2015-2016. En mars 2016, la dette brute devrait représenter 54 % du PIB québécois, soit une diminution de 0,09 % par rapport à 2014-2015.

Selon les prévisions du gouvernement, rendues publiques dans le budget Leitao, la dette va diminuer graduellement au cours des prochaines années, en proportion de l’économie, pour atteindre seulement 45 % du PIB en 2026.

Augmentation

Malgré tout, la dette brute va continuer à augmenter, en raison des investissements de l’État dans les infrastructures. Elle grimpera de 2 % cette année pour se chiffrer à 210,5 G$ à la fin de l’exercice, en mars 2016. En 2020, la dette atteindra près de 220 G$, selon l’estimation de Québec.

Le service de la dette, représentant les intérêts payés sur la dette, va se chiffrer à près de 10,5 G$ cette année. Il s’agit de la troisième dépense la plus élevée de l’État après la santé et l’éducation.

La dette brute du Québec demeure la plus élevée des dix provinces canadiennes. Au 31 mars 2014, elle représentait 54,3 % du PIB par rapport à 47 % en moyenne pour l’ensemble des provinces, 45 % en Ontario et seulement 7 % en Alberta.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.