/news/society
Navigation

Manifestation anti-islam: mise en garde contre les protestataires

Manifestation anti-islam: mise en garde contre les protestataires
Photo Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Aucun geste ou propos haineux ne sera toléré lors du rassemblement d’un groupe anti-islam, qui est prévu samedi, a prévenu le maire de Montréal, Denis Coderre.

Sur la page Facebook de Pégida Québec, 163 personnes disent vouloir prendre part à la manifestation du 28 mars, qui se tiendra au centre commercial Le Boulevard, au coin des rues Jean-Talon et Bélair, dans le petit Maghreb.

À deux jours du rassemblement de la branche québécoise du groupe Patriotes européens contre l’islamisation de l’occident (PEGIDA), le maire est clair, ce sera tolérance zéro.

«Je suis contre tout organisme extrémiste, qu’il soit de gauche ou de droite. Les policiers sont à l’affût et si des gestes répréhensibles sont commis, il y aura des conséquences», a-t-il indiqué.

La Commission des droits de la personne s'est dite préoccupée du discours véhiculé par le mouvement PEGIDA, qui cible la communauté musulmane et alimente l'islamophobie.

«La discrimination et le harcèlement ont de sérieuses conséquences pour les personnes qui la subissent et entraînent un sentiment d'exclusion et de dévalorisation», a-t-il souligné.

Le député néo-démocrate Alexandre Boulerice a également dénoncé les dérives que pourrait provoquer cette manifestation, qui se tiendra dans sa circonscription.

«Je vois plusieurs personnes qui font de dangereux amalgames et j’ai peur que ce genre d’événement raciste ne fasse qu’empirer les choses», a déploré M. Boulerice.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.