/news/society
Navigation

Manifestation anti-islam à Montréal: l’événement est annulé à la dernière minute

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La manifestation anti-islam organisée par le groupe controversé PEGIDA dans le petit Maghreb a été annulée, a annoncé samedi la police de Montréal, précisant que ce sont les organisateurs qui ont pris cette décision.

Le mouvement contre l’islamisation de l’Occident avait donné rendez-vous aux participants à l’angle du boulevard Pie-IX et de la rue Bélair, à 16 h. Toutefois, alors que l’heure du rassemblement approchait et qu’aucun manifestant du mouvement anti-islamique n’était en vue, une tout autre manifestation a commencé. Des centaines de personnes de divers regroupements qui avaient répondu à l'appel du groupe Action antifasciste Montréal sont rassemblées au coin de Pie-IX et Bélair pour dénoncer le «racisme» et le «fascisme» du groupe PEGIDA.

Le groupe avait d'ailleurs indiqué sur Facebook qu’il allait organiser un «petit comité d’accueil pour leur faire comprendre qu'il n'y a pas de place pour les fachos dans nos quartiers».

«Il s’agit d’un groupe raciste, ils sont contre l’immigration. C’est important que les gens de ce quartier populaire où demeurent de nombreux immigrants manifestent contre le racisme et le fascisme», a dit le militant Jaggi Singh.

Une femme voilée a pour sa part dit que la manifestation annoncée par PEGIDA était une provocation.

«Nous sommes venus leur dire pacifiquement qu’ils n’ont pas leur place ici. Leur manifestation, c’est de la provocation», a-t-elle dit.

Plusieurs membres de la communauté musulmane, ainsi que des partisans du Parti communiste et même de la ligue trotskyste, notamment, ont participé à cette manifestation.

Peu après 16 h, le SPVM a annoncé que le mouvement contre l’islamisation de l’Occident avait annulé sa manifestation. La manifestation devait commencer à 16 h. En dépit de l’absence de partisans de PEGIDA, les manifestants anti-PEGIDA ont alors entamé une marche sur Jean-Talon.

Sur sa page Facebook, PEGIDA dit ne pas jeter le blâme entièrement sur les musulmans, mais critique aussi le gouvernement Couillard. «Ils ne s’occupent pas de nous et nous trahissent en acceptant l’immigration massive qui contribue à former des soldats d’Allah déjà infiltré sur le sol québécois afin d’imposer une seule religion et une seule loi LA CHARIA», pouvait-on lire sur la page Facebook du groupe.

PEGIDA dénonce également les récentes annonces qui voulaient que plusieurs jeunes Québécois aient rejoint les rangs du groupe armé État islamique.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a été clair jeudi: aucun geste ou propos haineux ne sera toléré lors de ce rassemblement. Il a ajouté que les policiers seront à l’affût et qu'il y aura des conséquences si des gestes répréhensibles sont commis.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.