/sports/soccer/impact
Navigation

Jack McInerney est plus à l'aise à deux attaquants

Jack McInerney
Photo d'archives Jack McInerney

Coup d'oeil sur cet article

Jack McInerney a effectué quelques répétitions en compagnie de Romario Williams à l’entraînement, hier, et il n’a pas détesté ça du tout.

«C’était bien d’être deux attaquants dans la surface, mais c’était surtout pour s’amuser. Je me suis senti vraiment à l’aise», a commenté l’attaquant.

Frank Klopas n’a toutefois pas l’intention de changer son schéma à un seul attaquant.

«Aujourd’hui, ce n’était que des exercices autour du filet dans le cadre d’une séance légère.»

Plus à l’aise

Jack Mac a cependant réitéré son penchant pour un alignement à deux attaquants, dans lequel il est plus efficace selon lui.

«Dans un 4-4-2, je vais être plus impliqué dans le jeu alors qu’en 4-5-1, Frank m’a dit de rester en haut et de ne pas revenir», a mentionné McInerney.

«Il m’a dit que si je n’obtenais pas le ballon, c’était de la faute des milieux de terrain, mais si je ne touche pas le ballon je suis moins confiant.

«Plus je touche au ballon, plus ma confiance augmente, c’est plus agréable d’attaquer à plusieurs alors je préfère un 4-4-2.»

Confiance

McInerney a quand même inscrit son premier but de la saison alors qu’il était le seul attaquant, samedi.

«Le but m’a permis de remonter ma confiance et je pense que mon attitude est plus positive à l’entraînement.»

Décidément, la confiance est un thème récurrent chez lui et on sent qu’il est encore fragile quand il aborde la question du match au Costa Rica.

«Je peux m’entraîner aussi fort que je le veux, mais en fin de compte, ils [les entraîneurs] vont prendre des décisions tactiques quand nous serons là-bas.»


 

Sur le même sujet