/news/health
Navigation

Réforme loi 10: des centaines de cadres quittent pour la retraite, constate l'AGESSS

Agences de la Santé de Montréal
Photo Le Journal de Montréal, Chantal Poirier Avec l’entrée en vigueur de la loi 10 et la réforme dans le réseau de la Santé, plusieurs bâtiments qui acceuillaient les Agences de la Santé (comme celui de Montréal ci-haut), deviendront vacants. Le MSSS analysera ce qui adviendra de tous ces locaux dans les prochaines semaines.

Coup d'oeil sur cet article

Des centaines de gestionnaires prennent leur retraite pour éviter de subir la réforme «bulldozer» dans le réseau de la santé, déplore une association de cadres.

«Ils en ont soupé du réseau de la santé!, constate Yves Bolduc, président-directeur général par intérim de l’Association des gestionnaires des établissements de Santé et de services sociaux (AGESSS). Certains en sont à leur troisième réforme. Ils préfèrent les pénalités financières plutôt que de subir ça!»

1300 postes abolis

L’entrée en vigueur dès demain de la réforme dans le réseau (loi 10) réunit 182 entités administratives en 34 nouveaux centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS).

Toutes les Agences de la santé seront abolies, dans le but de réduire la bureaucratie. À terme, le ministre de la Santé Dr Barrette prévoit une économie annuelle de 220 millions $.

Au total, le ministère de la Santé (MSSS) compte abolir 1300 postes de cadres. Or, M. Bolduc s’attend à «des centaines» de départs volontaires, et donc que cet objectif soit dépassé. Déjà, 250 membres de l’AGESSS ont annoncé leur départ, et la compilation n’est pas complétée.

«La majeure partie des gens qui quittent, ce sont des retraites non planifiées, précise-t-il. Ça nous inquiète, on se demande où s’en va le réseau? Les cadres sont des chefs d’orchestre. Qui va gérer l’approvisionnement dans les hôpitaux s’il n’y a plus personne?»

À ce sujet, le MSSS n’a toujours pas compilé le nombre de cadres qui quittent pour la retraite. Ceux-ci ont droit à une indemnité financière pouvant atteindre 12 mois de salaire.

De l’improvisation

M. Bolduc déplore par ailleurs l’annonce récente du MSSS de créer une Équipe de soutien en transition de carrière, qui arrive trop tard.

«C’est complètement capoté. Le ministre Barrette veut contrôler, il contrôle!, dit-il. En matière d’improvisation, la ligue nationale d’improvisation devrait le recruter, il battrait des records.»

D’ailleurs, les détails des mesures de soutien ne seront connus que dans quelques semaines.

Du côté syndical, on déplore aussi le manque de vision entourant les coupes des 2500 postes dans les Agences.

Désarroi

«Il y a un désarroi assez palpable, souligne Jeff Begley, président du syndicat de la Fédération de la santé et services sociaux (FSSS-CSN). Beaucoup de monde sont placés ailleurs, mais ils n’ont aucune idée de ce qu’ils vont faire! C’est de l’improvisation totale, c’est vraiment incroyable. »

À noter que 10 % des employés des Agences de la Santé sont directement transférés dans des postes au MSSS.


  • Vous avez de l’information à ce sujet? Appelez-moi au 514503-6974

Brèves

La réforme de la loi 10 en bref

Objectif : réduire la bureaucratie

  • Abolition de toutes les Agences de la santé et des services sociaux
  • Économie à terme de 220 millions $ par an
  • Les membres indépendants des C.A. seront nommés par le ministre de la Santé

Coupes de postes

  • 1300 postes de cadres coupés dans le réseau
  • 2500 postes d’employés syndiqués sont abolis dans les Agences selon la CSN (employés administratifs, travailleurs sociaux, infirmières).

Les CISSS

  • Les 34 nouveaux CISSS chapeauteront tous les établissements de santé (hôpitaux, CLSC, CHSLD, etc.) de leur région désignée.

Montréal

  • Création de cinq CIUSSS
  • Cinq hôpitaux demeurent indépendants: CHUM, CUSM, Institut Philippe-Pinel, Sainte-Justine, Institut de cardiologie).

Montérégie

  • 3 CISSS pour fusionner l’Agence de la santé régionale et 11 CSSS.

Laurentides

  • Tous les établissements relèveront désormais d’un seul CISSS, au lieu des sept CSSS.

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.