/entertainment/tv
Navigation

Bataille sur Twitter entre Julie Snyder et Guy A. Lepage

L'homme d'affaires Mitch Garber.
Photo Tout le monde en parle L'homme d'affaires Mitch Garber.

Coup d'oeil sur cet article

L'animatrice Julie Snyder a volé au secours des qualités de gestionnaire de son conjoint Pierre Karl Péladeau sur Twitter, hier, après qu'il eut été vivement critiqué par l’homme d’affaires Mitch Garber lors de son passage à l'émission Tout le monde en parle , dimanche.

Invité par l’animateur Guy A. Lepage, le président directeur général de Caesars Acquisition Company, qui détient plusieurs actifs dont des casinos, n’a pas mâché ses mots sur l’arrivée en politique de PKP.

«L’économie du Québec, c’est mon économie. Comment il gère Québecor, ça, ce sont ses affaires. Mais depuis que PKP est PDG ou en charge ou actionnaire majoritaire de la compagnie, la performance est très mauvaise.

C’est le pire taux de croissance de toutes les compagnies dans le domaine des communications ou de médias au Canada et dans toute l’Amérique du Nord» a expliqué l’homme d’affaires, dimanche soir.

«C’est important pour moi de dire aux gens qui pensent que parce qu’il porte le nom Péladeau, il doit être un excellent PDG. S’il gère mon économie, je veux qu’il la gère mieux qu’il a géré Québecor depuis que son père est mort. C’est tout.»

Devant ses propos, Julie Snyder est montée aux barricades et a défendu son conjoint sur Twitter, lundi après-midi en interpellant Guy A. Lepage, Mitch Garber et Richard Speer, producteur de l’émission Dans l’œil du dragon.

L’animateur de Tout le monde en parle n’a pas tardé à répondre à la missive.

Sur son compte Twitter, ce matin, Julie Snyder a laissé entendre qu'elle n'en voulait pas pour autant à Guy A. Lepage:

La compagnie Québécor a émis un communiqué lundi afin de rectifier les «propos mal avisés» de Mitch Garber lors de son passage à l’émission. On peut y lire que:

«Contrairement à ce qu’affirmait monsieur Garber, pour la période 1999 à 2014, les résultats de Québecor sont extrêmement solides et parmi les meilleurs de l’industrie. Croissance du bénéfice d’exploitation de plus de 80 %, passant de 770 millions de dollars à plus de 1,4 milliard de dollars.»

Mitch Garber a plus tard réagi au communiqué de Québecor.