/news/currentevents
Navigation

L'incendie serait accidentel, selon la SQ

Cinq morts dans l’incendie d’un camp de chasse

L'incendie serait accidentel, selon la SQ

Coup d'oeil sur cet article

MISTISSINI – L’incendie qui a tué cinq chasseurs Cris dans le Nord-du-Québec serait d’origine accidentelle, a indiqué la Sûreté du Québec.

«La théorie avancée jusqu’à maintenant est qu’il s’agirait d’un incendie accidentel», a dit le sergent Jean Tremblay.

Sur les lieux du drame, il n’y avait aucune trace de pas dans la neige et les motoneiges des victimes étaient sur place.

Selon les premières constatations, le drame serait survenu entre le 26 et le 30 mars.

«Le dernier du groupe les auraient rejoins le 26 mars et ils devaient revenir le 30», a expliqué le porte-parole de la SQ, précisant que de la neige a été retrouvée sur les débris.

Les enquêteurs se sont rendus ce matin sur les lieux du drame. Cinq corps ont été retrouvés parmi les décombres. Une autopsie sera pratiquée. La police ne confirme donc pas encore les identités.

Lac Bussy
Sur Facebook, Chiiwetin Coonishish, l'une des victimes de l'incendie, a indiqué le 24 mars qu'il se rendait dans le secteur du lac Bussy.
Photo Facebook
Sur Facebook, Chiiwetin Coonishish, l'une des victimes de l'incendie, a indiqué le 24 mars qu'il se rendait dans le secteur du lac Bussy.

Mais hier, le grand chef du Conseil des Cris Matthew Coon Come a tenu à offrir ses condoléances aux familles des victimes : David Jimiken, Emmett Coonishish, Chiiwetin Coonishish, Kevin Loon et Charlie Gunner.

Les 5 victimes
L'incendie serait accidentel, selon la SQ
Photo Courtoisie

«Nous sommes en deuil avec eux. Leur tragédie est une tragédie pour la nation crie», a-t-il écrit dans un communiqué.

Les cinq hommes étaient en excursion de chasse aux orignaux et aux castors, près du lac Bussy, à 200 km au nord de Mistissini.

Lac Bussy
Sur Facebook, Chiiwetin Coonishish, l'une des victimes de l'incendie, a indiqué le 24 mars qu'il se rendait dans le secteur du lac Bussy.
Photo Facebook
Sur Facebook, Chiiwetin Coonishish, l'une des victimes de l'incendie, a indiqué le 24 mars qu'il se rendait dans le secteur du lac Bussy.

Les policiers de la Cree Police Force à Mistissini assistent les enquêteurs de la SQ pour tenter de comprendre ce qui a pu se passer.

«Tous les gens chez nous sont affectés par cette tragédie. Les policiers de Mistissini travaillent depuis hier soir avec la Sûreté du Québec (SQ)», a dit le policier Derek St-Cyr.

Les autorités ont dû se rendre en hélicoptère sur les lieux du drame, puisque le chalet incendié se trouve en forêt et qu'aucune route ne s'y rend.

D’ailleurs, les enquêteurs ont quitté à 12h30 aujourd’hui, en raison des difficiles conditions météorologiques. Ils y retourneront lorsque la température le permettra, a indiqué le sergent Tremblay.

Messages sur les réseaux sociaux

Des dizaines de messages déferlent sur les réseaux sociaux pour rendre hommage aux victimes du tragique incendie dans un chalet de chasse au nord de Mistassini, alors que cinq hommes ont perdu la vie. Des frères, des fils, des pères et des amis laissent dans le deuil des centaines de Cries.

«Merci à ces gars-là pour leur amitié» - Clifford Loon
 
«Tu me manques mon frère» - a écrit Clayton Coon-Come à Chiiwetin Coonishish
 
«Une partie de moi est morte. R.I.P. Bro Charlie. Pourquoi avez-vous besoin d'aller trop vite, cette douleur est insupportable? Oui mon frère, comme vous avez dit : «on se voit plus tard». Mon cœur est cassé en mille morceaux» - Richard Gunner
 
«Mon estomac est à l’envers. Je suis en état de choc. Mes condoléances à tout le monde et tous ceux qui  connaissaient Cheech. C’est une perte incroyable» - Amy Cloutier

Quelques jours avant sa mort, une des victimes, Chiiwetin Coonishish, a échangé avec ses amis sur sa page Facebook sur le voyage de chasse qu’il s’apprêtait à faire.

«Ayez une voyage de chasse sécuritaire» avait d’ailleurs écrit un de ses amis

Selon les photos qu’on trouve sur son compte Facebook, on comprend que Chiiwetin Coonishish jouait au hockey et qu'il aimait beaucoup la chasse et la pêche.

Une «tragédie», déplore le premier ministre

À son arrivée au caucus libéral, jeudi matin, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a tenu à dire quelques mots sur «la tragédie de ces jeunes autochtones à Mistissini».

«Cinq enfants ont perdu la vie dans des circonstances qui restent à éclaircir, a déploré M. Couilard. C'est une immense tragédie pour la communauté, le peuple cri et je pense qu'au nom des Québécois, on doit tous s'en attrister.»

 

Chambres des Communes

Ce matin, à la Chambre des communes, le député néo-démocrate d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Roméo Saganash a pris la parole:

«Habituellement, c’est avec honneur que je lève dans cette chambre. Mais pas aujourd’hui. Je suis très attristé et j’exprime mes condoléances aux familles de David Jimiken, Emmett Coonishish, Chiiwetin Coonishish, Kevin Loon et Charlie Gunner».

«À titre de père, je ne peux même pas m’imaginer la douleur que les familles et les amis ressentent aujourd’hui. J’offre mon soutien, mon amour et mes prières à ces gens. Tentons ensemble de trouver une signification à ces pertes horribles. Chiiwetin Coonishish a perdu son fils, un frère et trois amis. Que le Grand Esprit veille sur nous.»

- Avec la collaboration de Marc Pigeon, Marc-André Gagnon, Jean Tremblay et de l'Agence QMI

 
 

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.