/misc
Navigation

D’autres factures après l’inondation au MTQ

Innondation MTQ
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Les contribuables devront débourser aussi près de 100 000 $ en nettoyage après sinistre au terme de l’inondation qui frappé les salles informatiques du ministère des Transports en septembre dernier.

Rappelons que le ministère entreposait ses systèmes informatiques dans le troisième sous-sol de l’hôtel Delta, au centre-ville de Québec, ce qui comportait des risques.

D’ailleurs, avant l’inondation, le MTQ était le premier à reconnaître qu’il fallait déménager ses équipements, car il avait déjà amorcé le transfert vers des installations plus sécuritaires et moins désuètes qu’un sous-sol d’hôtel. 

Mais le 22 septembre, ce qui risquait d’arriver s’est produit. Un tuyau a cédé et en quelques minutes, les salles informatiques se sont transformées en pateaugeoires.

Un 6,15 M$ aussi pour la relance urgente

En février, il a été révélé que le MTQ a dû octroyer pour 6,15 M$ de contrats sans appel d’offres en situation d’urgence. Mais il s’agissait de contrats informatiques (serveurs, équipements de sauvegarde, soutien technique).

Le MTQ nous avait souligné qu’il s’agissait de dépenses qui auraient tout de même effectuées, mais plus tard.Pourtant, un des contrats visait la reconstruction du site internet, qui a planté après l’inondation, et ne s’apparentait donc pas à une dépense devancée.

Dans le montant de 6,15 M$, soulignons que les coûts d’après sinistre, de déménagement et les coûts d’impact du ralentissement de certains services en lignes n’étaient pas inclus. Le MTQ nous avait expliqué que ces montants ne pouvaient pas être dévoilés, car des démarches sont en cours et le ministère songe à poursuivre pour se faire rembourser.

Mais le contrat pour le nettoyage après sinistre a finalement été affiché publiquement, a-t-on récemment constaté. Il s’agit d’un contrat avec l’entreprise Qualinet de 73 278 $ pour l’intervention entre le 22 septembre et le 1er novembre. Et un second volet du même contrat couvrant la période du 1er novembre au 28 février 2015 a aussi été octroyé. Ce deuxième volet représente 33 349 $, nous a expliqué le service des communications du MTQ.

Le MTQ a dû trimer au lendemain de l’inondation. Le plan de relève, qui devait prendre quelques heures, a duré des semaines. Un plan «à revoir», selon l’aveu du ministère.

«Ils ont mis leurs systèmes dans un vieux sous-sol d’hôtel et il n’avait pas un bon plan de relance, bon sens! Aucune compagnie privée n’aurait accepté une telle gaffe et ça va nous coûter des millions de dollars», nous avait raconté l’une de nos sources travaillant en informatique au MTQ une semaine après le dégât.

 


Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: