/sports/hockey
Navigation

L’effort y était, pas le résultat

Les Saguenéens éliminés en cinq rencontres par les Wildcats

Les Saguenéens ont vu leur saison prendre fin cet après-midi.
Photo Roger Gagnon Les Saguenéens ont vu leur saison prendre fin cet après-midi.

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais les Saguenéens ont subi l’élimination en cinq parties face aux Wildcats de Moncton, cet après-midi, subissant une défaite de 4 à 1 au centre Georges-Vézina.

Pour une troisième saison de suite, la formation chicoutimienne ne parvient pas à atteindre le deuxième tour éliminatoire.

En retard 2 à 1 après 40 minutes de jeu, les Sags ont se sont battus comme un diable dans l’eau bénite pour tenter de combler l’écart. Le gardien des Wildcats Alex Dubeau avait plutôt d’autres plans en tête.

Le cerbère de 20 ans a été spectaculaire avec 35 arrêts, dont 14 en troisième, pour permettre à son équipe de passer au tour suivant.

Pédale au plancher

«En aucun temps, je peux dire que les gars n’ont pas travaillé, a résumé l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean. On a joué 15 périodes dans la série et je considère qu’on a été 15 périodes la pédale au plancher. Les pénalités ont eu une grosse partie à voir dans cette série et il va falloir s’en servir pour le futur.»

Au cours des cinq parties, la rondelle n’a jamais semblé rouler pour les Chicoutimiens. Tantôt un poteau, tantôt un tir dévié auront finalement pesé dans la balance.

«C’est une défaite qui fait mal, je suis convaincu qu’on méritait mieux, a souligné Jean. Lorsque tu es négligé dans une série, pour l’avoir vécu dans le passé, tu dois avoir les bonds de ton côté. On l’a vu en troisième période. On n’a pas eu de bonds favorables de la série et il y a toujours un facteur chance dans les éliminatoires.»

Fin d’un chapitre

Chez les joueurs, la défaite était difficile à encaisser. Le défenseur Sébastien Gauthier cachait mal sa peine au terme de la rencontre.

«S’il y en a un qui n’est pas fier, c’est parce qu’il n’a pas donné son cent pour cent, a mentionné le joueur de 20 ans. Je crois que tout le monde peut sortir la tête haute et il n’y en a pas un qui s’est laissé aller. Tout le monde a donné tout ce qu’il avait et, au hockey, ça prend un perdant et un gagnant.»

Laurent Dauphin, qui est sous contrat avec les Coyotes de l’Arizona, a lui aussi bouclé la boucle sur sa carrière junior.

«Les matchs se sont tous joués sur la ligne et peut-être que notre manque d’expérience en séries ou notre manque de victoires durant la saison nous ont fait mal à la fin, a mis en contexte celui qui a obtenu huit points en cinq rencontres. On ne peut rien faire contre les rebonds et ça nous a joué des tours dans la série.»


♦ Laurent Dauphin (cinq), Janne Puhakka (deux), Nicolas Roy (deux) et Gabryel Paquin-Boudreau (un) ont été les seuls buteurs des Saguenéens au cours des cinq parties face aux Wildcats.


♦ Jesse Lussier et Samuel Hodhod sont les autres joueurs de 20 ans. Ce dernier était absent, toujours incommodé par une commotion cérébrale.