/lifestyle
Navigation

Heureux de pouvoir sourire à nouveau

Heureux de pouvoir sourire à nouveau
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Victime d’un très grave AVC en février 2014, le grand communica­teur français Jacques Salomé, auteur d’une quantité de best-sellers sur les relations humaines, l’amour et la communication, n’est plus capable de parler, mais il fera quand même le voyage pour rencontrer le public québécois à l’occasion du Salon international du livre de Québec.

En entrevue par courriel, avec l’assistance de sa conjointe Valeria, Jacques Salomé raconte pour la toute première fois, avec beaucoup d’émotion, ce qu’il s’est passé, comment il s’est senti, comment il va aujourd’hui et quel message il souhaite transmettre.

Il parle de ce fameux 2 février 2014. «C’était un dimanche de fin d’après-midi. Je me suis allongé pour une courte sieste, comme d’habitude, quand je me sentais enveloppé par la fatigue. À mon réveil, après trois heures de sommeil, je me suis évanoui dans ma salle de bains. J’ai perdu connaissance et je suis tombé, heureusement, dans les bras de mon épouse... Transporté d’urgence à l’hôpital, complètement paralysé du côté droit, j’ai senti que la vie me quittait tout doucement...», partage-t-il. Verdict médical: un très grave AVC et une hémorragie qui l’ont emporté pendant presque trois semaines dans un autre monde.

Enfermé dans son corps

«Vous dire mon vécu: des heures entières enfermé dans le silence, des longs mois prisonnier d’un corps hémiplégique dans un lit médicalisé, du temps infini dans l’attente... afin de pouvoir recentrer mes forces, mes énergies, mes ressources intérieures, l’amour universel accueilli à chaque instant et, tout lentement, regagner mon corps délaissé et fatigué de cette rude épreuve.»

Il lui a fallu apprendre à s’exprimer sans bouger ni parler. Tenir son esprit en veille. «Quel inouï bonheur aujourd’hui de ressentir à nouveau en moi la Vie offerte, mon visage capable de sourire, mes mains toucher un livre, tenir un stylo, mes jambes soutenir le poids mouvant de mon corps.»

«C’est tout ce que je peux faire – partager encore un morceau de vie vivante avec mes proches lecteurs, par une présence silencieuse, riche de regards, par un échange dans l’écoute de leurs témoignages et la transmission de mes écrits. Oui, mon chemin de l’expression reste encore à apprivoiser...»

L’impossibilité de communiquer par la parole, lui qui est un communicateur extraordinaire, est vécue comme un «immense encombrement», même si tout est bien préservé dans son esprit. «Je suis bien là, mais la vie m’a enlevé la parole et je n’arrive pas à dire à ceux que j’aime que je les aime... Ce qui me manque le plus, c’est de ne pas pouvoir les encourager, car c’est ce que je sais faire.»

salomé
Heureux de pouvoir sourire à nouveau
Photo courtoisie

Accueillir les miracles

Il a décidé de continuer à rencontrer ses lecteurs, encore et encore, malgré l’épreuve. «J’estime que j’ai encore des choses à dire... Oui, dire autrement, avec une présence pure. Cette rencontre unique avec chaque personne est un partage en réciprocité: j’accueille et j’offre, elle donne et elle reçoit. Il y a de l’écoute, de la bienveillance, et surtout de la lumière de l’âme.»

Il a un message très important à transmettre. «Honorer la Vie vivante. La magnifier, l’agrandir, la préserver. Être partie prenante à la création de sa propre existence de plénitude et de joie. Oser s’aimer. Avoir le courage de rompre avec la peur et s’accorder avec le désir d’être soi-même. Respecter et amplifier le pouvoir créateur de la parole pour un Monde meilleur.»

À travers les épreuves, il a appris que «la Vie est une succession de miracles inouïs». «J’invite chacun avec patience et ténacité à la vivre à plein.» Et comment les miracles arrivent-ils? «En sachant les accueillir!»

Jacques Salomé rencontrera les visiteurs du Salon international du livre de Québec le jeudi 9 avril de 18 h à 20 h, le vendredi 10 avril de 13 h à 15 h et de 17 h à 19 h, le samedi 11 avril de 13 h à 15 h et de 17 h à 19 h, et le dimanche 12 avril de 14 h à 16 h.

Il a récemment publié Voyage aux pays de l’amour (avec un CD de musique de flûte armé­nienne de son ami Levon Minassian), aux Éditions de l’Homme.

♦ Son site web: www.j-salome.com

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.