/news/currentevents
Navigation

La police s’excuse d’avoir ciblé sa BMW or

Corey Shapiro
Photo Le Journal de Montréal, Judith Plamondon L’entrepreneur Corey Shapiro, qui avait raconté au Journal être la cible de la police à cause de sa BMW plaquée or, a depuis reçu une tasse du SPVM.

Coup d'oeil sur cet article

Un homme d’affaires montréalais dont la BMW plaquée or lui avait causé des ennuis avec la police raconte maintenant être devenu «un ami du SPVM».

Un homme d’affaires montréalais dont la BMW plaquée or lui avait causé des ennuis avec la police raconte maintenant être devenu «un ami du SPVM».

«C’est fini le temps où je me faisais arrêter dans la rue parce que j’avais l’air d’un gangster et que mon auto était trop voyante», assure Corey Shapiro.

L’entrepreneur possède dans le quartier Saint-Henri une lunetterie fréquentée par des stars comme Lady Gaga et Katy Perry.

Le mois dernier, il a confié au Journal être victime de profilage depuis qu’on lui avait offert une BMW plaquée or en cadeau. Il a raconté avoir été interpellé au volant de sa voiture cinq fois en quatre jours par des policiers.

M. Shapiro avait partagé ses mésaventures avec la police avec ses 85 000 abonnés Instagram. Dans ses publications, il s'était carrément moqué du SPVM.

Cadeau de la police

Dès la publication de notre article, la police avait présenté ses excuses à M. Shapiro, sans toutefois confirmer ses allégations. Des agents du poste de quartier 15 l’ont par la suite contacté pour une rencontre.

«Ils sont venus à ma lunetterie pour s’excuser et en savoir plus sur moi, raconte l’entrepreneur, qui a même reçu une tasse du SPVM en cadeau ainsi qu’un ourson en peluche pour son fils de quatre ans, Cash.

«On peut presque dire que je suis un ami du SPVM, maintenant», plaisante M. Shapiro.

«C’était une rencontre courtoise et polie, admet le sergent Jean-Bruno Latour. Les policiers et Corey Shapiro ont pris un peu de temps pour se connaître mutuellement.»

Le sergent précise toutefois que le SPVM n’a pas retrouvé les deux agents dont les interventions avaient été rapportées par M. Shapiro sur son compte Instagram.

Fini les interpellations

L’un d’eux lui aurait dit que sa voiture était «laide», tandis qu’un autre aurait laissé entendre que son look et sa BMW donnaient un mauvais exemple à son garçon.

Mais ces insultes sont chose du passé, affirme Corey Shapiro, qui assure que les policiers ont été «incroyablement gentils» avec lui depuis cette rencontre.

«Ils comprennent maintenant que je suis un businessman pas comme les autres et que je ne suis pas un criminel», dit l’homme d’affaires.

C’est pour tirer profit de sa notoriété que le concessionnaire BMW Canbec lui a offert de conduire gratuitement cette voiture couleur or durant un an.

D’ici à ce que cette entente se termine, Corey Shapiro gardera précieusement sa tasse du SPVM dans sa BMW.

«Comme ça, je suis certain de ne plus jamais avoir d’ennuis», dit-il.


Suivi de la Une

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.

Sur le même sujet
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.