/news/politics
Navigation

Les Québécois devront s'habituer à des services moins généreux, affirme Sam Hamad

Sam Hamad.
Photo Archives Sam Hamad.

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois devront se résigner à des programmes de services moins généreux en raison de la «rigueur budgétaire», prévient le ministre de la Solidarité sociale Sam Hamad.

«Au Québec on a pris l'habitude depuis quelques années, à chaque fois qu'on fait un programme, c'est le programme le plus généreux au Canada et au monde. Là on revient à la moyenne et même plus haut que la moyenne [...] On en donne beaucoup plus que ce qu'on peut donner», a déclaré M. Hamad mardi matin à son arrivée au conseil des ministres.

Le gouvernement Couillard célèbre mardi le premier anniversaire de son élection. Au cours de cette première année au pouvoir, les libéraux se sont défendus de toucher à la qualité des services publics en dépit des compressions. «On a un panier de services qui sont les meilleurs au Canada, on a de la marge de continuer à donner d'excellents services aux citoyens puisque les programmes étaient très très généreux. On est encore capables de donner un bon service», a dit M. Hamad.

La rigueur budgétaire va demeurer, promet Sam Hamad. «La dette coûte l'équivalent de ce qu'on paie pour l'école primaire et secondaire. Je pense que nous avons une responsabilité pour la génération future.»